image–002

Art & Créativité

Interview – Déborah François : donner sa chance à la jeunesse

Pour sa 5ème édition, Nespresso Talents 2020 (743 réalisateurs de 47 pays ont participé), partenaire de La Semaine de la Critique à Cannes, continue de repousser les limites du cinéma traditionnel en demandant que toutes les vidéos soient réalisées dans un format vertical (9:16) et d’une durée de 2 à 3 minutes, donnant aux participants la possibilité d’explorer leur créativité sous un angle complètement nouveau. Nous avons posé quelques questions à l’une des membres du jury de cette année, la comédienne française Déborah François.

Art & Créativité — Talents

Liens utiles

Partagez

Téléchargez l'article

L'interview

Pourquoi avoir décidé de participer aux Nespresso Talents 2020 ?

Je pense qu’il est essentiel, d’autant plus en cette période si particulière pour nous tous, de soutenir la création, et les initiatives qui la soutiennent sous toutes ses formes. Pour moi, il était important de faire ma part dans le monde de la culture mobilisé, par exemple en participant à ce type d’événements afin de continuer à faire vivre le cinéma. Donner la chance à de nouveaux talents de se révéler, ou de susciter de nouvelles vocations, aider également ceux qui sont déjà sur cette voie et désire prendre leur place dans le monde du cinéma ou de l’audiovisuel. Le sujet donné cette année des « cercles vertueux » me tenait également beaucoup à cœur.

 

Comment s’est passé la rencontre avec les films, comment les juger, les accueillir ?

Ce n’était pas complètement nouveau pour moi car j’ai déjà eu l’occasion de prendre part à des jurys à plusieurs reprises lors de festivals. Malgré tout, cela reste un exercice particulier qui n’est pas évident. Cela tient beaucoup à la sensibilité, au ressenti personnel de chacun des membres du jury, il faut donc se mettre d’accord mais cela s’est passé assez naturellement entre nous, ce qui est toujours une bonne nouvelle. Nous avions à notre disposition certains critères sur lesquels nous pouvions nous appuyer afin de noter les projets et nous faire une opinion globale. Cela tient au traitement du sujet, l’esthétique bien sûr mais aussi l’originalité apportée ainsi que l’utilisation du format vertical qui est une part importante dans les Nespresso Talents.

 

Quelles grandes tendances éditoriales ressortent de tous les projets visionnés ? Quelle thématique générale ?

Je dois avouer qu’avec une thématique telle que les cercles vertueux je m’attendais à voir encore davantage de projets traitant d’écologie de façon très directe. Il y en avait bien sûr et j’en ai été ravie. Mais j’ai été très intéressée de constater qu’il s’agissait tout autant pour les participants d’une occasion de traiter de sujets sociaux et de société. La solidarité, l’importance des liens sociaux, familiaux, amicaux, amoureux ont été l’objet de beaucoup de projets. L’énergie humaine qui circule et crée effectivement des cercles vertueux, des effets papillon à échelle locale… la diversité des idées présentées était riche.

 

Les Nespresso Talents mettent avant la jeunesse : quelles problématiques esthétiques et cinématographiques semblent revenir régulièrement ?

Il s’agit en effet d’un concours qui souhaite faire participer avant tout la jeunesse même s’il est bien sûr ouvert à tous, et c’est d’ailleurs ce qui a permis la diversité de la sélection que nous avons pu visionner. Je pense que le format vertical est particulièrement difficile à aborder car il s’agit d’un format qui n’a pas encore été traité par la fiction, ou très peu. Il n’y a donc pas de références en la matière. Tout est permis mais tout est à inventer, et quand on ajoute à cela la durée limitée à deux ou trois minutes, c’est un vrai défi. On sent qu’il y a pour certains de l’hésitation, de l’expérimentation, cela cherche à transformer un format typique « réseaux sociaux » en un support adapté à la fiction et cela n’est pas simple. D’autres ne parviennent pas encore complètement à jouer de cette nouvelle liberté et/ou contrainte, car on retrouve des plans très inspirés du cinéma. Dans tous les cas, on sent que les participants aiment l’image et qu’ils y apportent leur esprit.

 

Avez-vous vu des trouvailles techniques, des prises de risques esthétiques ?

Il y a quelques projets qui se centrent sur l’esthétique et le procédé de réalisation, et nous avons aussi pu voir du stop motion, de l’animation par exemple. Pour ma part, je suis particulièrement sensible à l’esthétique, et donc à ce type de geste, cela me parle d’une idée, d’une envie d’image, d’une recherche d’originalité et de trouver un style. Ce type d’événements comme les Nespresso Talents sert justement à révéler ce genre d’envies, de personnalités hors cadres.

Photo Déborah François
Nespresso vous répond
Des questions sans réponses ?
Nespresso met un point d’honneur à être le plus transparent possible
en répondant à toutes vos questions.
Retrouvez les questions / réponses les plus fréquentes sur notre FAQ
ou échangeons directement sur notre Chat.
L’aluminium de la capsule passe-t-il dans le café ?
Non, le café Nespresso ne contient pas d’aluminium provenant de la capsule. Le café n'est pas en contact direct avec l'aluminium de la capsule car il est protégé par une fine pellicule de laque alimentaire. Le magazine 60 Millions de consommateurs a d'ailleurs démontré qu'il y avait moins d'aluminium dans un café issu d'une capsule Nespresso que dans une tasse de café filtre via une étude réalisée par l'Anses (Agence Nationale de Sécurité Sanitaire) en 2013. Dans tout café, on trouve des traces naturelles de l’aluminium qui est un élément présent dans la terre (c'est le 3e élément le plus répandu sur Terre).
Le café est-il cancérigène ?
Le café n’est pas cancérogène. Une étude du Centre international de Recherche sur le Cancer, l’agence cancer de l’Organisation Mondiale de la Santé, l’a confirmé en 2016. Il est possible de la consulter ici.
Pourquoi les capsules Nespresso sont-elles faites en aluminium ?
Nous avons choisi l'aluminium pour nos capsules car c'est aujourd'hui le meilleur matériau connu pour préserver les arômes du café à 100% de l'oxygène, de l'humidité et de la lumière sur une longue période tout en étant 100% recyclable. C'est donc un matériau durable, qui peut avoir une seconde vie s'il est recyclé : c'est pourquoi nous avons lancé deux filières de recyclage il y a plus de 10 ans. Résultat : 94% de nos clients ont une solution de collecte à proximité de leur domicile et près de 30% des Français peuvent jeter leurs capsules Nespresso directement dans leur poubelle de recyclage pour qu'elles soient recyclées. Ils seront près de 50% en 2022.
Quel est l’impact de la culture du café sur la biodiversité ?
Les plantations de café constituent des milieux naturels importants pour la biodiversité. Mais si les cultivateurs ne respectent pas des méthodes agricoles appropriées, la caféiculture peut la menacer. C’est pourquoi nous nous sommes associés en 2003 à l'ONG Rainforest Alliance, qui a pour mission de protéger la biodiversité, pour construire un programme de formation spécifique à plus de 100 000 producteurs de café partenaires dans le cadre de notre Programme AAA pour une Qualité Durable.
Voir toutes les questions