Image23

Climat

Quel impact environnemental pour le système Nespresso ?

Mesurer l’impact environnemental d’un produit nécessite d’étudier l’ensemble de son cycle de vie. Parce que ce qui a le plus d’impact dans l’empreinte environnementale d’une tasse de café est lié aux étapes de la production du café et de la dégustation par le consommateur – bien plus que la production de l’emballage –, choisir de déguster un café en capsule Nespresso se révèle meilleur pour l’environnement que déguster un café préparé avec un broyeur à grains automatique. Le café filtre et le moka ont un impact similaire à celui d’un café en capsule Nespresso. L’étude d’impact environnemental réalisée par le cabinet expert Quantis en France en 2020 selon la norme ISO 14040/14044 et donc revue par 3 experts indépendants, le démontre.

Climat — Climat

Liens utiles

Partagez

Téléchargez l'article

En bref

  • L’étude d’impact environnemental réalisée par Quantis en France sur une tasse de Lungo Nespresso de 110 ml en 2020 montre que la tasse Nespresso a un impact de 108 grammes CO2-eq par tasse., vs 142 grammes CO2-eq par tasse pour le café réalisé avec un broyeur à grains automatique (full automat en anglais dans le graphique ci-dessous).
  • Cela s’explique entre autres par le fait que le café réalisé avec un broyeur à grains automatique utilise en moyenne 50% de café moulu en plus pour préparer une tasse de café.
  • L’étape de production du café pèse bien plus que la production des emballages dans l’impact environnemental d’une tasse de Lungo Nespresso.
Infographie

L’empreinte carbone d’une tasse de café lungo préparée avec le système Nespresso est inférieure de 24% à celle d'une tasse de café préparée avec un broyeur à grains automatique

Cela semble contre-intuitif, mais s’explique facilement : dans l’impact environnemental total d’une tasse de Lungo Nespresso, l’étape de la production de café a bien plus d’impact que la production des emballages. Par conséquent, comme la capsule Nespresso n’utilise qu’environ 6 grammes de café, elle a un impact environnemental bien plus faible qu’une tasse de café réalisée avec un broyeur à grains automatique, qui en nécessite 9 grammes en moyenne.

L’étape de l’utilisation par le consommateur, qui est également très émettrice de gaz à effet de serre, montre que la production et le lavage de la tasse ont un impact environnemental plus important que l’utilisation de la machine – qui est petite et en moyenne moins consommatrice en eau et énergie qu’un broyeur à grains automatique.

Vient ensuite l’étape de la production d’emballage – la capsule et les étuis en carton notamment – sachant que l’étude ne prend pas en compte le fait que Nespresso a lancé des capsules faites avec au moins 80% d’aluminium recyclé. Nous agissons pour que toutes les capsules Original et Vertuo soient faites ainsi d’ici fin 2022.

Cette étude montre qu’utiliser une dose précise de café, d’eau et d’énergie comme le permet le système Nespresso est un véritable atout lorsque l’on veut consommer un café de façon plus responsable. Cela permet de limiter le gaspillage de ces ressources et d’optimiser l’empreinte carbone.

L’étude montre aussi qu’en recyclant encore davantage nos capsules en aluminium, qui est un matériau recyclable, nous pourrions encore diminuer l’impact environnemental d’une tasse de café Nespresso. C’est pourquoi nous travaillons à étendre nos solutions de collecte et de recyclage : plus de 90% de nos clients ont une solution de collecte près de chez eux, et grâce au Projet Métal initié en 2009, plus de 50% des Français peuvent aujourd’hui déposer leurs capsules en aluminium et leurs petits métaux, en vrac, directement dans leur bac de tri avec les emballages recyclables. L’objectif est d’atteindre 75% d’ici fin 2025 !

Et l’aluminium dans tout ça ? Celui-ci est refondu pour fabriquer de nouveaux objets, comme des vélos ou des canettes par exemple. Lorsque les consommateurs nous rapportent leurs capsules en Boutique, dans les points relais, les déchetteries, les supermarchés et via notre système de collecte en entreprise, l’aluminium retrouve une seconde vie également et le marc de café est valorisé en compost pour les agriculteurs des Hauts-de-France.

Pour retrouver l’étude de Quantis : 

 

Nespresso vous répond
Des questions sans réponses ?
Nespresso met un point d’honneur à être le plus transparent possible
en répondant à toutes vos questions.
Retrouvez les questions / réponses les plus fréquentes sur notre FAQ
ou échangeons directement sur notre Chat.
L’aluminium de la capsule passe-t-il dans le café ?
Non, le café Nespresso ne contient pas d’aluminium provenant de la capsule. Le café n'est pas en contact direct avec l'aluminium de la capsule car il est protégé par une fine pellicule de laque alimentaire. Le magazine 60 Millions de consommateurs a d'ailleurs démontré qu'il y avait moins d'aluminium dans un café issu d'une capsule Nespresso que dans une tasse de café filtre via une étude réalisée par l'Anses (Agence Nationale de Sécurité Sanitaire) en 2013. Dans tout café, on trouve des traces naturelles de l’aluminium qui est un élément présent dans la terre (c'est le 3e élément le plus répandu sur Terre).
Le café est-il cancérigène ?
Le café n’est pas cancérogène. Une étude du Centre international de Recherche sur le Cancer, l’agence cancer de l’Organisation Mondiale de la Santé, l’a confirmé en 2016. Il est possible de la consulter ici.
Pourquoi les capsules Nespresso sont-elles faites en aluminium ?
Nous avons choisi l'aluminium pour nos capsules car c'est aujourd'hui l'un des meilleurs matériaux connus à date pour préserver les arômes du café de l'oxygène, de l'humidité et de la lumière sur une longue période, tout en étant recyclable. C'est donc un matériau qui peut avoir une seconde vie s'il est recyclé : c'est pourquoi nous avons lancé deux filières de recyclage il y a plus de 10 ans. Aujourd'hui, plus de 90% de nos clients ont une solution de collecte à proximité de leur domicile grâce à près de 5000 points de collecte. De plus, grâce au Projet Métal que nous avons initié en 2009, 50% des Français peuvent jeter leurs capsules Nespresso en vrac directement dans leur bac de tri pour qu'elles soient recyclées. L'objectif est d'atteindre 75% en 2025.
Quel est l’impact de la culture du café sur la biodiversité ?
Les plantations de café constituent des milieux naturels importants pour la biodiversité. Mais si les cultivateurs ne respectent pas des méthodes agricoles appropriées, la caféiculture peut la menacer. C’est pourquoi nous nous sommes associés en 2003 à l'ONG Rainforest Alliance, qui a pour mission de protéger la biodiversité, pour construire un programme de formation spécifique destiné à plus de 140 000 producteurs de café partenaires dans le cadre de notre Programme AAA pour une Qualité DurableTM.
Voir toutes les questions