spencer-watson-vzVGHfxZIZ8-unsplash

Environnement

Nespresso partenaire du collectif “Ici, on sème”

Environnement — Agir ensemble

Liens utiles

Partagez

Téléchargez l'article

Du 28 mars au 17 avril, Nespresso invite ses clients à recycler leurs capsules en Boutique et annonce contribuer aux projets du collectif « Ici on sème ». Ainsi, Nespresso France participe pour la 1ère fois à un projet de reforestation en France, en plus de ses actions en faveur de l’agroforesterie dans les fermes de café.

test-logo

Nespresso contribue au projet de reboisement de forêts françaises du collectif « Ici on sème » mené par PUR Projet

En participant à ce projet, nous contribuons à régénérer les écosystèmes forestiers en France et à l’adaptation au changement climatique des territoires.

Nespresso Ici on sème

Le saviez-vous ? Les forêts françaises, qui représentent 31% de notre territoire, subissent des dépérissements importants et un taux de mortalité inédit.

En cause : l’accélération du changement climatique à l’origine d’épisodes répétés de sécheresse et de crises sanitaires (insectes, parasites, champignons, bactéries,…).

Or, la forêt rend de nombreux services écosystémiques : elle est source de biodiversité, améliore la qualité de l’air, préserve la ressource en eau, limite l’érosion des sols et les glissements de terrain, fournit de la biomasse, séquestre du carbone, apporte une valeur esthétique et culturelle…

La forêt joue un rôle fondamental pour le territoire et la société, mais l’intensification du changement climatique est trop rapide pour que les écosystèmes forestiers s’adaptent naturellement .

visuel-foret_nespresso-agit

Dans le cadre du programme “Ici, on sème”, nous contribuons concrètement à un projet de reforestation des forêts françaises. En fonction des aléas climatiques et des maladies, le reboisement a lieu dans les zones les plus touchées du Grand Est, du Sud de la France ou du Jura, qui ne peuvent se régénérer seules suffisamment rapidement.

Les arbres plantés sont des essences forestières, de milieu tempéré, comme le chêne, le hêtre, les pins, les sapins, les châtaigniers, les cèdres, etc. Afin d’adapter la forêt au climat futur et à l’augmentation des températures, le projet intègre également des essences adaptées aux conditions de pays plus au sud, comme l’Espagne ou l’Italie.

Nespresso et PUR Projet : déjà plus de 8 ans de partenariat !

Logo Pur projet

Cela fait plus de 8 ans que Nespresso et PUR Projet agissent ensemble concrètement sur le terrain pour faire progresser l’agroforesterie dans et autour des fermes de café partenaires de Nespresso.

Avec des bienfaits multiples à la fois sur :

  • la qualité du café : l’ombrage fourni par les arbres empêche les cerises de café de brûler au soleil
  • la biodiversité, puisque les arbres font revenir la faune locale et nourrissent les sols qui sont ainsi en permanence protégés
  • l’environnement, car les arbres captent le CO2 et leurs racines jouent un rôle central dans la captation de l’eau dans le sol en période de sécheresse, tout en retenant les sols en cas de glissement de terrain et inondations
  • les conditions de vie des fermiers, avec la distribution d’arbres fruitiers qui fournissent des moyens de subsistance complémentaires et peuvent contribuer à la diversification des revenus des caféiculteurs

 

Nous avons listé plus de 100 bénéfices des arbres, qui sont encore trop méconnus. Evidemment, ils favorisent la régénération des sols, la conservation de l’eau et de la biodiversité. Ils diversifient les revenus des agriculteurs et au niveau environnemental, ils sont l’une des meilleures armes pour lutter contre les effets du changement climatique : ils protègent les cultures des épisodes météorologiques extrêmes et séquestrent le carbone dans leurs racines, leurs troncs et leurs branches. Tous ces bénéfices sont essentiels pour assurer la résilience des écosystèmes face au changement climatique.

— Tristan Lecomte, co-fondateur de PUR Projet

Nespresso vous répond
Des questions sans réponses ?
Nespresso met un point d’honneur à être le plus transparent possible
en répondant à toutes vos questions.
Retrouvez les questions / réponses les plus fréquentes sur notre FAQ
ou échangeons directement sur notre Chat.
L’aluminium de la capsule passe-t-il dans le café ?
Non, le café Nespresso ne contient pas d’aluminium provenant de la capsule. Le café n'est pas en contact direct avec l'aluminium de la capsule car il est protégé par une fine pellicule de laque alimentaire. Le magazine 60 Millions de consommateurs a d'ailleurs démontré qu'il y avait moins d'aluminium dans un café issu d'une capsule Nespresso que dans une tasse de café filtre via une étude réalisée par l'Anses (Agence Nationale de Sécurité Sanitaire) en 2013. Dans tout café, on trouve des traces naturelles de l’aluminium qui est un élément présent dans la terre (c'est le 3e élément le plus répandu sur Terre).
Le café est-il cancérigène ?
Le café n’est pas cancérogène. Une étude du Centre international de Recherche sur le Cancer, l’agence cancer de l’Organisation Mondiale de la Santé, l’a confirmé en 2016. Il est possible de la consulter ici.
Pourquoi les capsules Nespresso sont-elles faites en aluminium ?
Nous avons choisi l'aluminium pour nos capsules car c'est aujourd'hui l'un des meilleurs matériaux connus à date pour préserver les arômes du café de l'oxygène, de l'humidité et de la lumière sur une longue période, tout en étant 100% recyclable. C'est donc un matériau durable, qui peut avoir une seconde vie s'il est recyclé : c'est pourquoi nous avons lancé deux filières de recyclage il y a plus de 10 ans. Résultat : 94% de nos clients ont une solution de collecte à proximité de leur domicile et près de 35% des Français peuvent jeter leurs capsules Nespresso directement dans leur poubelle de recyclage pour qu'elles soient recyclées. Ils seront près de 50% en 2022.
Quel est l’impact de la culture du café sur la biodiversité ?
Les plantations de café constituent des milieux naturels importants pour la biodiversité. Mais si les cultivateurs ne respectent pas des méthodes agricoles appropriées, la caféiculture peut la menacer. C’est pourquoi nous nous sommes associés en 2003 à l'ONG Rainforest Alliance, qui a pour mission de protéger la biodiversité, pour construire un programme de formation spécifique à plus de 110 000 producteurs de café partenaires dans le cadre de notre Programme AAA pour une Qualité Durable.
Voir toutes les questions