S25_recyclage-travail_cover

Environnement

Au travail aussi, je recycle mes capsules

Pour accélérer le recyclage des capsules au sein même des entreprises, Nespresso s’est associé à deux partenaires, La Poste et Paprec. Objectif : proposer à ses clients professionnels qui consomment + 500 capsules par mois un service de recyclage dédié et gratuit !

Environnement — Recyclage

Liens utiles

Partagez

Téléchargez l'article

En bref

  • En  2014, Nespresso s’associe au Groupe La Poste pour proposer un service innovant : la collecte des capsules usagées directement sur le lieu de travail.
  • Un service de recyclage gratuit est proposé aux clients professionnels qui consomment +500 capsules par mois.

Dès 2014, Nespresso s’est associé au Groupe La Poste pour proposer un service innovant : la collecte des capsules usagées directement sur le lieu de travail. Après avoir rempli un formulaire en ligne, les sociétés intéressées reçoivent des sacs de recyclage et des bacs dédiés à installer dans leur espace courrier. Lorsqu’ils sont pleins, le facteur les récupère et les achemine vers un centre de dépôt, à partir duquel les capsules usagées seront envoyées au centre de recyclage de Remondis.

Vous consommez plus de 500 capsules par mois ? Bénéficiez de notre service gratuit de collecte sur votre lieu de travail. Inscrivez-vous !

Un nouvel atout pour notre programme de recyclage et une volonté de contribuer à l’économie circulaire

— Axel Touzet, Directeur Général de Nespresso France

Un service fiable, innovant et gratuit

« Ce nouveau service satisfait les exigences des entreprises en termes de régularité, de fiabilité et de simplicité de la collecte, explique Axel Touzet, Directeur Général de Nespresso France. Il nous permet également de minimiser l’impact environnemental et les coûts, en évitant la création de flux additionnels. C’est un nouvel atout pour notre programme de recyclage et notre volonté de contribuer à l’économie circulaire. »

Collecte de capsule

Avez-vous trouvé cet article utile ?

Nespresso vous répond
Des questions sans réponses ?
Nespresso met un point d’honneur à être le plus transparent possible
en répondant à toutes vos questions.
Retrouvez les questions / réponses les plus fréquentes sur notre FAQ
ou échangeons directement sur notre Chat.
L’aluminium de la capsule passe-t-il dans le café ?
Non, le café Nespresso ne contient pas d’aluminium provenant de la capsule. Le café n'est pas en contact direct avec l'aluminium de la capsule car il est protégé par une fine pellicule de laque alimentaire. Le magazine 60 Millions de consommateurs a d'ailleurs démontré qu'il y avait moins d'aluminium dans un café issu d'une capsule Nespresso que dans une tasse de café filtre via une étude réalisée par l'Anses (Agence Nationale de Sécurité Sanitaire) en 2013. Dans tout café, on trouve des traces naturelles de l’aluminium qui est un élément présent dans la terre (c'est le 3e élément le plus répandu sur Terre).
Le café est-il cancérigène ?
Le café n’est pas cancérogène. Une étude du Centre international de Recherche sur le Cancer, l’agence cancer de l’Organisation Mondiale de la Santé, l’a confirmé en 2016. Il est possible de la consulter ici.
Pourquoi les capsules Nespresso sont-elles faites en aluminium ?
Nous avons choisi l'aluminium pour nos capsules car c'est aujourd'hui le meilleur matériau connu pour préserver les arômes du café à 100% de l'oxygène, de l'humidité et de la lumière sur une longue période tout en étant 100% recyclable. C'est donc un matériau durable, qui peut avoir une seconde vie s'il est recyclé : c'est pourquoi nous avons lancé deux filières de recyclage il y a plus de 10 ans. Résultat : 94% de nos clients ont une solution de collecte à proximité de leur domicile et près de 30% des Français peuvent jeter leurs capsules Nespresso directement dans leur poubelle de recyclage pour qu'elles soient recyclées. Ils seront près de 50% en 2022.
Quel est l’impact de la culture du café sur la biodiversité ?
Les plantations de café constituent des milieux naturels importants pour la biodiversité. Mais si les cultivateurs ne respectent pas des méthodes agricoles appropriées, la caféiculture peut la menacer. C’est pourquoi nous nous sommes associés en 2003 à l'ONG Rainforest Alliance, qui a pour mission de protéger la biodiversité, pour construire un programme de formation spécifique à plus de 100 000 producteurs de café partenaires dans le cadre de notre Programme AAA pour une Qualité Durable.
Voir toutes les questions