Mosaic Site FR B2B

Entête de page

 

Machines à capsules contre percolateurs : le nouvel engouement des restaurateurs

Restaurateurs : quand le café est au service de l’addition !

 

Et si le café contribuait à générer des marges supplémentaires ? En misant sur l’expérience sensorielle et sur la qualité, le café à l’instar du vin, peut devenir un vrai relais de croissance pour votre établissement.

Non, le café du matin, celui que l’on consomme pour se sortir des limbes d’un sommeil trop peu réparateur, n’est pas l’unique définition du café... C’est même tout le contraire ! « Trop souvent, estime Gilles Belle, Responsable gastronomie pour Nespresso France, le café est banalisé à tort, car il devrait plutôt être considéré, comme les grands vins, comme un moment d’exception ». Car il ne faut pas s’y tromper, le café c’est avant tout une expérience. Et quand elle est réussie, elle suscite des émotions, un plaisir qui marque, pour longtemps, l’inconscient de celui qui le consomme. Et si vous en doutiez encore, il n’y a qu’à observer les critères qui permettent de caractériser un grand café : Acidité, amertume, notes fruitées ou florales, douceur, rondeur, onctuosité, puissance ou densité… Ce sont les mêmes que ceux qui s’appliquent à un grand vin ! Le café, c’est démontré scientifiquement, agit comme un exhausteur de goût, il contribue à couronner un repas d’exception, il lui permet de prolonger le voyage gustatif que le client vient d’effectuer.

Le café au service de vos marges ?

Un voyage pour le client, mais même si l’on veut vivre le café comme un art, il ne faut pas pour autant être déconnecté des réalités triviales de l’existence. Oser proposer dans son établissement un large choix de grands crus, des recettes à base de lait, faire découvrir, de nouveaux horizons, c’est aussi s’inscrire dans la perspective de générer des revenus additionnels grâce au café. A chaque type d’établissement sa stratégie : une brasserie pourra proposer 3 à 4 grands crus de café sur sa carte, tandis qu’un établissement gastronomique pourra élargir son offre. Un large choix permet de mieux couvrir les attentes de chacun des clients. Quant aux recettes à base de lait et/ou de toppings, elles sont parfaitement dans l’air du temps et permettent un prix de vente plus élevé, et donc de la marge supplémentaire. Mais le principal argument pour miser sur la qualité est qu’un bon café permet de vendre un 2ème bon café !
 

esperluette

 

"Les gestes d’hygiène imposés par la machine à capsule sont simples et rapides. Ils ne réclament que quelques minutes au personnel chargé de l’entretien"

Machines à capsules contre percolateursMachines à capsules contre percolateurs
 

Composez votre propre expérience « Café »

Vous souhaitez miser sur le café pour générer de la valeur, mais cela exige méthode et savoir-faire. La sélection des crus ne peut être que le fruit d’un travail commun entre le responsable de l’établissement, le chef, les serveurs car chaque maillon de la chaîne devra s’impliquer. « Il faut prendre le temps d’expérimenter des combinaisons, déclare Gilles Belle, d’explorer toutes les pistes pour que la carte soit tantôt le reflet des mets, tantôt leur prolongement, mais il faut aussi parfois surprendre ! ».

Entre savoir-faire et faire savoir…

Lorsque vous aurez sélectionné les cafés qui correspondent à votre carte, à vos clients, à votre identité, il faudra encore accompagner vos clients dans cette nouvelle expérience. Et pour capitaliser au maximum sur cette sélection. Créez donc une carte café et pour chacun des cafés, expliquez son origine, sa typicité. Pensez aux chevalets sur les tables pour présenter les crus et à la formation des équipes pour délivrer au consommateur des conseils avisés, « il faudra tout mettre en œuvre pour que l’expérience « café » prenne véritablement corps ! », conclut l’expert.

Mots clés : Restaurateurs / Expérienc sensorielle / Café en restaurants

linkedin twitter facebook