Nouvelles formes de travail : out of office!

Entête de page

 

Nouvelles formes de travail : Out of Office !

Nouvelles formes de travail :
Out of Office !

 

FlexOffice, Coworking, HomeOffice... tour d’horizon des nouvelles tendances qui fleurissent dans la sphère professionnelle et qui font valser les bureaux.

Flex office

Comme son nom l’indique, le Flex office repose sur une plus grande flexibilité, en l'occurrence celle des espaces de travail. Les salariés n’ont plus de bureaux fixes : chacun s’installe chaque jour là où bon lui semble. Cette pratique permet d’abord aux employés de former des groupes de travail en fonction de leur emploi du temps. Elle représente aussi des économies immobilières pour l’entreprise. Entre les réunions, les déplacements et les congés, les postes attitrés sont en effet rarement tous occupés. Enfin, elle atténue les barrières hiérarchiques, accroît la proximité entre managers et employés et favorise l’épanouissement professionnel. Une évolution rendue possible par la numérisation du travail : n’ayant besoin que de son smartphone et de son ordinateur portable, le travailleur d’aujourd’hui devient nomade.

esperluette

 

"Combinaison des termes "corporate" et "coworking", le terme "corpoworking" est employé lorsqu’une grande entreprise ouvre une partie de ses bureaux à des travailleurs extérieurs"

Out Of Office Out of Office
 

Home office

Nomade au sein de son entreprise, le salarié du XXIe siècle l’est aussi à l’extérieur de celle-ci. En effet, un nombre croissant d’employeurs adoptent le home office ou télétravail : le salarié est invité à travailler de chez lui. Autorisée la plupart du temps selon un ratio d’un ou deux jours par semaine, cette pratique marque un changement dans la philosophie managériale. L’obligation de présence s’estompe pour faire place à l’obligation de résultat, le management devient plus ouvert, mise sur la confiance plutôt que sur le contrôle. Dans les pays émergents, cette pratique est beaucoup employée pour désengorger les routes des mégapoles, en proie à des embouteillages monstres. La start-up colombienne Usetime offre ainsi une plateforme de management spécialement conçue pour le télétravail qui offre un outil de gestion des projets à distance.

Coworking space

Les freelancers constituent aujourd’hui un tiers de la population active américaine, proportion qui pourrait, selon les prévisions, passer à 50% en 2020. Une tendance qui gagne également l’Europe. Pour accueillir ces électrons libres, les espaces de travail collaboratifs, ou coworking spaces, se multiplient. Ces lieux ouverts généralement entre le coffee shop et l’espace de travail, proposent à la fois une offre de café/snacking et accueillent des travailleurs de tous horizons. Ils sont particulièrement squattés par les jeunes pousses en phase de lancement. Grâce à leurs espaces soigneusement aménagés et à leurs équipements bien-être, ils constituent de formidables lieux d’échange et de collaboration et sont un vivier fertile où naissent sans cesse de nouvelles idées. Démarrée à San Francisco, la tendance s’exporte aujourd’hui dans le monde entier.

Corpoworking space

Le corpoworking space constitue un espace hybride, à mi-chemin entre l’entreprise traditionnelle et l’espace de travail collaboratif. Combinaison des termes "corporate" et "coworking", il est employé lorsqu’une grande entreprise ouvre une partie de ses bureaux à des travailleurs extérieurs. Il lui permet notamment d’accueillir de jeunes entreprises innovantes dans ses locaux, et donc de favoriser les synergies avec ces dernières. Les start-ups bénéficient ainsi des ressources de l’entreprise, tandis que cette dernière profite de la souplesse et de l’esprit d’initiative des jeunes pousses. Ainsi, Volkswagen France a signé un accord avec Base10, une start up bordelaise, pour que ses bureaux vides puissent bénéficier à des salariés nomades, des télétravailleurs, des indépendants

Travail en extérieur

Le travailleur d’aujourd’hui aime aussi travailler à l’air libre et l’offre se développe pour combler ses attentes. Outre les traditionnelles terrasses de café, où l’accès au wifi constitue désormais la norme, d’autres initiatives novatrices émergent. Certaines, comme le projet Matrioshka, du cabinet d’architecture français Quatorze, constituent de véritables bureaux à l’air libre, capables d’accueillir une dizaine de personnes, avec tables de travail, Wi-Fi, prises USB, et des panneaux solaires pour alimenter le tout en énergie. D’autres, comme le Strawberry Tree, du serbe Senergy, sont de simples bancs du futur offrant eux aussi connexion internet et prises de recharge

Auteur : Coffee Break team

Mots clés : Out of Office / Échange / Coworking / Épanouissement professionnel

linkedin twitter facebook