Mosaic Site FR B2B

Header

 

Machines à capsules contre percolateurs : le nouvel engouement des restaurateurs

5 idées à emprunter aux startup pour plus de bien-être

 

Prescriptrice en matière d’épanouissement au travail, voici ce que les grandes entreprises devraient prévoir d’emprunter à leurs petites soeurs, les startup.

Les entreprises sont de plus en plus nombreuses à vouloir rendre le travail plus agréable et enrichissant pour leurs employés. Selon le Global Wellness Institute, une organisation à but non lucratif, le bien-être au travail est aujourd’hui une industrie valorisée à 40 milliards de dollars dans le monde. Lancée par les jeunes entreprises du numérique installées dans la Silicon Valley, qui rivalisent de faveurs pour attirer les meilleurs ingénieurs informatiques, la tendance s’est étendue aux startups du monde entier, et gagne aujourd’hui les grandes entreprises. Quels enseignements ces dernières peuvent-elles tirer des méthodes adoptées par les jeunes pousses ?

Adopter le management horizontal

De nombreuses startups ont fait le choix de structures managériales plus souples. C’est le cas de l’entreprise de logiciels Basecamp, installée à Chicago, qui ne comporte quasiment aucun manager et confère une grande autonomie à ses salariés. Au lieu d’être promus verticalement, les employés modèles se voient accorder davantage d’autonomie dans leur travail, un meilleur salaire, plus de vacances, etc. L’éditeur de logiciels Adobe, de son côté, s’est affranchi des notations pour évaluer sa main d’œuvre : les managers agissent comme des coachs, qui aident les employés à fixer leurs objectifs et à les atteindre.
 

esperluette

 

"Les individus travaillant dans des startups bénéficient de nombreux outils au service de leur bien-être personnel."

Machines à capsules contre percolateursMachines à capsules contre percolateurs
 

Changer le modèle d’évaluation

D’autres ont totalement renversé leur système d’évaluation, pour mettre en place des solutions originales, donnant voix au chapitre à l’intégralité de l’entreprise. Atlassian, un éditeur de logiciels australien, s’est ainsi doté d’un système reposant sur de petites cartes baptisées « Kudos », rédigées à la main et assorties de cadeaux divers. Chaque individu peut solliciter l’attribution d’un Kudo à l’un de ses collègues, pour la qualité de son travail, sans requérir l’approbation préalable d’un manager. La demande est simplement transmise aux ressources humaines, qui se chargent de transmettre la carte à l’employé en question, assortie en général d’un bon d’achat pour un dîner ou des vacances.

Proposer un cadre de travail sain

Plus autonomes, les individus travaillant dans des startups bénéficient également de nombreux outils au service de leur bien-être personnel. Tous les grands acteurs de la Silicon Valley possèdent leur propre salle de gym, piscine et terrains de sport au sein de leur campus. Chez Asana, entreprise de logiciel lancée par des anciens de Google et Facebook, les employés peuvent profiter de cours de yoga au bureau, et même accéder gratuitement aux services d’un coach chargé de les accompagner dans leurs projets personnels et professionnels.

Libérer les horaires de travail

Mais le bien-être passe aussi par un bon équilibre entre travail et loisirs. Au sein de l’entreprise Patagonia, chacun est entièrement libre de choisir ses horaires, qui ne peuvent être excessifs puisque les locaux ferment à huit heures du soir et ne sont pas ouverts le week-end. Un dispositif de garde d’enfants au bureau vise également à faciliter le quotidien des jeunes parents. Ontraport, entreprise de logiciel californienne, a de son côté instauré un black-out des emails et chats professionnels, de trois heures par jour, pour permettre aux employés de se concentrer pleinement sur des projets auxquels ils tiennent particulièrement.

Personnaliser son environnement

Enfin, on est toujours plus heureux lorsque l’on travaille dans des bureaux accueillants. Une dimension bien comprise par Pixar, qui dote l’intégralité des employés de son siège californien d’un bureau en forme de chalet, que chacun s’amuse à personnaliser à sa guise. De nombreux espaces de travail collectif sont également dotés de personnages et d’ambiances tirés des films du studio. Asana, de son côté, dote chaque nouvel employé d’une enveloppe de 10 000 dollars, pour lui permettre de personnaliser son espace de travail. Les salariés peuvent également consulter leurs emails tout en gardant la forme, grâce aux bureaux-tapis roulants installés face à une grande baie vitrée, où l’on embrasse du regard la baie de San Francisco.

Mots clés : StartUp / Bien-être / Épanouissement

linkedin twitter facebook