Le café en capsule d’aluminium a-t-il une empreinte carbone plus mauvaise que celle du café filtre ?

Non, les études montrent au contraire que les deux ont soit une empreinte carbone similaire, voire meilleure pour la capsule. C’est une idée reçue qui a la vie dure.

La capsule utilise la juste dose de café (principale source d’émission de CO2 d'une tasse de café) et nos machines utilisent la juste dose d’eau (40 ml pour un  espresso par exemple) et d’énergie (nos machines grand public s'éteignent automatiquement au bout de 9 minutes d'inactivité maximum) pour préparer un café. Ainsi, il n'y a pas de gaspillage.

Au contraire, pour se préparer un café filtre, on utilise souvent plus de café que nécessaire, on fait réchauffer la cafetière à de multiples reprises, et on finit souvent par jeter le café de la veille dans l’évier, gaspillant ainsi de l’eau…Ces déchets sont invisibles, mais bien réels, et contribuent à augmenter l'empreinte carbone de la tasse de café filtre.

Les études le montrent (lire l’article de Slate ici) et nous avons publié plusieurs analyses de cycle de vie ici.

Partagez cet article :

Découvrez aussi