Projet Métal : les petits emballages en aluminium enfin recyclés

À l’initiative de Nespresso, une nouvelle filière consacrée au recyclage des petits emballages métalliques se déploie en France. Retour sur les grandes étapes du « Projet Métal », en voie d'extension sur tout le territoire.

Étape 1 : de la décharge… au recyclage

L’aluminium est 100 % recyclable. Pourtant, c’est le matériau d’emballage ménager le moins bien recyclé. Faute de dispositif adapté, les petits emballages métalliques ne sont pas triés et finissent dans un incinérateur ou en décharge.

Étape 2 : rassembler les acteurs de la filière

En 2009, Nespresso fonde le CELAA (Club de l’emballage léger en aluminium et en acier), partenariat public-privé associant des opérateurs de centres de tri, des fabricants d’emballages, le ministère de l’Environnement, l’ADEME, Citeo, des collectivités locales et des élus. 

Étape 3 : expérimenter de nouvelles techniques de tri

Quatre années de recherches suivent au sein de quatre centres de tri équipés de machines à courant de Foucault . Résultat : leur taux de récupération d’aluminium ou d’acier s’accroît de 30 à 100 %.

Étape 4 : encourager les collectivités locales

Citeo attribue aux collectivités locales concernées un soutien financier pour chaque tonne d’aluminium recyclée. En complément, Nespresso abonde, à travers son fonds de dotation, à hauteur de 300 euros la tonne d'aluminium.

Étape 5 : étendre le Projet Métal

Parallèlement, l’Association des Maires de France (AMF) s’engage à informer ses membres, à les inciter à déposer leur candidature et à soutenir l'extension des consignes de tri. Le CELAA et Citeo mettent à la disposition des collectivités différents outils de sensibilisation à destination des citoyens.

Étape 6 : sensibiliser les consommateurs

Enfin, Nespresso encourage les consommateurs des territoires concernés, à déposer leurs capsules et tout autre petit emballage métallique dans le bac de tri sélectif.

Le Projet Métal se déploie très rapidement. Début 2020, 30% des Français peuvent mettre tous leurs emballages métalliques dans leur poubelle de recyclage ; ils seront près de 50% en 2022.

Partagez cet article :

Découvrez aussi