Que deviennent les capsules recyclées ?

Nous vous expliquons en détail notre circuit de recyclage que nous optimisons au quotidien.

La séparation du marc et de l'aluminium

Une fois les capsules collectées, elles sont acheminées au centre de recyclage de Remondis, aux Pays-Bas. Dans ce centre de recyclage des déchets, le marc et l’aluminium sont séparés avant d’être valorisés et réutilisés.

Marc utile

Une capsule, c’est 90% de marc de café. Une fois récupéré, le méthane et le CO2 du marc seront transformés en énergie pour alimenter une compagnie de bus et des serres de fleurs, et sa matière organique sera utilisée comme compost et engrais pour la filière agricole. 

L'aluminium est retransformé

Recycler l’aluminium requiert 20 fois moins d’énergie que produire de l’aluminium primaire (Source : International Aluminium Institute). Après récupération, il est refondu pour fabriquer de nouveaux objets, comme des voitures, des vélos ou des canettes.

L'aluminium est de plus en plus utilisé pour fabriquer les objets qui nous entourent. Entièrement recyclable, il peut être réutilisé sous différentes formes.

Difficile d'imaginer que votre canette de soda, votre vélo, votre réfrigérateur ou votre bâton de ski ont été dans une autre vie une capsule Nespresso ; et pourtant ! Tous ces objets sont composés d'aluminium, un métal très léger qui présente de nombreux avantages : il est résistant, étanche et 100 % recyclable. 

Aluminium et marc de café : deux destins séparés

Nespresso se mobilise depuis 2008 pour améliorer son recyclage, en utilisant les meilleures technologies pour valoriser au mieux à la fois l’aluminium et le marc de café des capsules usagées. Au centre de recyclage de Remondis, l’aluminium est séparé du marc de café avant d’être refondu et réutilisé pour fabriquer différents objets, comme des vélos ou des canettes par exemple, et bientôt des capsules neuves Nespresso. Le marc, lui, est revalorisé de trois façons différentes : son méthane est transformé en biogaz qui alimente la compagnie de bus Connexion de la ville de Nimègue, son CO2 est injecté dans les serres de la société OCAP entre les villes de Rotterdam et la Haye pour accélérer la croissance des fleurs et sa matière organique est utilisée comme compost ou engrais pour la filière agricole. 

De la capsule usagée… à la capsule neuve

Nespresso travaille également sur de nouvelles méthodes pour récupérer l’aluminium issu de capsules usagées. Ainsi, lors d'un essai mené sur le modèle PIXIE, des capsules recyclées avaient été intégrées dans la fabrication des panneaux latéraux des machines. D'ici 2020, l'ambition est aussi de fabriquer de nouvelles capsules à partir des capsules recyclées, quand cela sera possible.

Partagez cet article :