Que deviennent les capsules Nespresso usagées que vous triez ?

Après leur collecte partout en France, vos capsules de café en aluminium Nespresso prennent la direction de centres de recyclage. Objectif : valoriser le marc de café et l’aluminium. Idéal pour préserver la très haute qualité de nos cafés, ce matériau 100% recyclable ne l’est pourtant pas encore suffisamment à notre goût. Nous intensifions donc nos efforts, avec comme but de donner une seconde vie à toutes les capsules usagées.

1. Filière Nespresso France : à chaque capsule sa 2ème vie 

Les capsules en aluminium Nespresso collectées en déchetteries, Points Relais, Boutiques Nespresso et entreprises, ainsi que celles récupérées par nos coursiers, suivent le même itinéraire. Elles sont envoyées au centre de recyclage de Remondis aux Pays-Bas, dédié au recyclage des capsules Nespresso de plusieurs pays européens.

Filière Nespresso France : à chaque capsule sa 2e vie

La 1ère étape de leur recyclage consiste à séparer le marc de café, l’aluminium et la matière plastique composant les sacs utilisés pendant leur collecte. Une fois cette opération réalisée, chaque élément peut ensuite être valorisé et réutilisé.

L’aluminium est refondu pour fabriquer de nouveaux objets, comme des vélos ou des canettes. Nespresso est en constante recherche pour qu’il puisse être utilisé pour fabriquer des capsules neuves. Ce serait une véritable avancée lorsque l’on sait que recycler l’aluminium requiert 20 fois moins d’énergie que produire de l’aluminium primaire*.

Le marc de café sert à produire du biogaz qui alimente une compagnie de bus et des serres de fleurs. Il est également utilisé comme compost pour la filière agricole. Enfin, le plastique est retransformé en énergie.

*source : International Aluminium Institute

+25 000 tonnes de capsules recyclées depuis 2009 en France

2. Un itinéraire spécifique pour la poubelle de recyclage

Les capsules en aluminium collectées via le tri sélectif, c’est-à-dire dans votre poubelle de recyclage, sont ensuite acheminées aux côtés d’autres emballages en carton, papier ou métal vers des centres de tri. De plus en plus sont équipés, grâce à notre soutien, d’une machine dite « à courant de Foucault ». Son champ magnétique éjecte et sépare automatiquement les déchets en aluminium des autres déchets. Elle permet de récupérer des petits aérosols, canettes, plaquettes de médicaments, barquettes en aluminium, et bien d’autres petits emballages etc.

Les « petits » aluminiums ainsi séparés sont envoyés à une entreprise équipée d’un four à pyrolyse, qui récupère tout l’aluminium et l’envoie à des refondeurs pour fabriquer de nouveaux objets comme des cannettes ou des vélos.

Séparation du marc de café et de l'aluminium

Partagez cet article :