Comment Nespresso France peut-il proposer un café 100% neutre en carbone ?

La priorité de Nespresso est de réduire ses émissions de CO2. Ainsi, l'entreprise a réduit l'empreinte carbone d'une tasse de café Nespresso de 22% entre 2009 et 2020,  un résultat obtenu grâce notamment à nos actions de réparation des machines, de baisse de la consommation d’énergie des machines, de la mise en place de LED dans les boutiques etc. Aujourd'hui, nous poursuivons nos efforts pour réduire encore notre impact environnemental.

Au-delà de ces initiatives de réduction, Nespresso a fait le choix de compenser intégralement les émissions carbone résiduelles de chaque tasse Nespresso consommée en France, et de proposer ainsi une offre de café 100% neutre en carbone. Un objectif atteint grâce à la plantation de 500'000 arbres dans les fermes de café en Colombie, au Guatemala, en Ethiopie et en Ouganda.

Quelle empreinte carbone pour une tasse de café Nespresso?

Boire une tasse de Nespresso de 40 ml équivaut à une émission de 46 grammes de CO2. Un chiffrage effectué par le cabinet Quantis dans le cadre du référentiel établi sous le pilotage de l’ADEME-AFNOR, commun à l’ensemble de la filière café, qui prend en compte tout son cycle de vie : culture du café et livraison aux usines, production des emballages et process de fabrication, distribution, utilisation par le consommateur et enfin, fin de vie des emballages (hors bénéfice du recyclage).

« Selon les différents scénarios (par exemple sur la quantité de café gaspillé et la quantité d'eau chaude utilisée), un café Nespresso peut avoir un impact plus faible qu'un café filtre traditionnel », explique Emmanuelle Aoustin, PDG de Quantis, cabinet indépendant de conseil et d’expertise en analyse du cycle de vie (ACV), un procédé complexe calculant l’impact écologique d’un produit.

Planter des arbres au cœur des plantations de café : de nombreux bénéfices, dont celui de stocker le CO2

Avec l’aide de Quantis et de PUR Projet, opérateur de projets agroforestiers dans plus de 25 pays, Nespresso a estimé qu’il faudrait planter environ 500 000 arbres par an pour compenser la totalité des émissions de CO2 liées aux tasses consommées en France. Pour Emmanuelle Aoustin, « l’objectif est de s’attaquer aux impacts les plus importants, de manière à avoir une véritable influence sur les conséquences écologiques dans leur ensemble ».

Nespresso France plante 500 000 arbres par an depuis 2015, ce qui lui permet de compenser ses émissions résiduelles et d’être neutre en carbone. 

"La plantation de 500 000 arbres par an améliore la qualité du café Nespresso, préserve la biodiversité, aide les fermes à être plus résilientes face aux dérèglements climatiques, et permet de compenser les émissions de CO2 des tasses consommées en France. De multiples bénéfices qui ne réduisent pas nos efforts pour baisser encore le niveau de nos émissions de CO2."

Partagez cet article :

Découvrez aussi