Nespresso annonce un plan d'actions pour répondre aux allégations liées au travail des enfants au Guatemala

26 mars 2020 – Nespresso annonce aujourd'hui les résultats de son enquête, après avoir fait face à des allégations de travail des enfants il y a plusieurs semaines. Cette enquête, à laquelle a participé une équipe d’agronomes dédiée qui a travaillé à temps plein sur le terrain dans la région de Fraijanes au Guatemala, rencontrant des fermiers, des travailleurs et des représentants de coopératives sur une période de quatre semaines, a été menée en réponse immédiate à l’existence potentielle de travail des enfants dans les fermes qui fournissent Nespresso, à la fois pour s’assurer que les enfants sont protégés, et pour informer des actions constructives qui permettront de mieux combattre la question complexe du travail des enfants et ses causes profondes.

Sur les 374 fermes visitées dans la région qui fournissent Nespresso, l’enquête a identifié trois cas confirmés de travail des enfants dans des fermes partenaires du programme Nespresso AAA, et des mesures fermes ont été prises.

À la suite de l’enquête, Nespresso a conçu six actions clés immédiates pour promouvoir la sécurité des enfants au sein des communautés de caféiculteurs au Guatemala. Les actions mises en œuvre par Nespresso constituent une approche immédiate et à court terme pour lutter contre le travail des enfants au Guatemala. Dans un second temps, une analyse plus approfondie des causes à l’origine du travail des enfants dans le pays et plus particulièrement dans la région de Fraijanes sera menée avec des ONG spécialisées afin d’alimenter le plan d’actions à long terme de Nespresso.

LE PLAN D’ACTIONS DE NESPRESSO

Le plan d’actions de Nespresso contre le travail des enfants au Guatemala constitue une approche immédiate, qui sera complétée par une analyse approfondie visant à identifier toute initiative supplémentaire nécessaire dans le cadre de la lutte contre la question complexe du travail des enfants et ses causes profondes. Il comporte les six actions clés suivantes :

  1. Nespresso va doubler son équipe d’agronomes au Guatemala d’ici fin juin, et engager des travailleurs sociaux spécialisés avant la saison de la récolte afin d’aider les familles locales à protéger leurs enfants et afin de renforcer la politique de lutte contre le travail des enfants dans tout le pays ;
  2. L’entreprise mettra en place des contrôles ponctuels et des visites surprises dans les fermes agricoles, ainsi qu’un contrôle indépendant du travail des enfants dans les fermes partenaires du programme AAA au Guatemala pendant la saison de la récolte ;
  3. Nespresso renforcera l’utilisation de rapports détaillés sur le travail des travailleurs temporaires et leurs familles de la part de tous les agriculteurs partenaires du programme AAA dans le monde entier. Ces documents seront contre-vérifiés avec les travailleurs, afin de garantir que tous sont rémunérés de manière équitable et appropriée ;
  4. L’entreprise va étendre un projet pilote prometteur qu’elle a mené au Guatemala pendant la saison de la récolte 2019/20 avec une ONG locale. Celui-ci fournit des espaces adaptés aux enfants dans la ferme pendant les récoltes, et aide ainsi les parents à réduire les risques de sécurité pour les enfants laissés sans surveillance à la maison. Ces espaces sûrs pour les enfants de cueilleurs migrants leur offrent une éducation et des repas, pendant que leurs parents travaillent dans la ferme. Le programme offre également une consultation médicale de base pour les enfants. Nespresso prévoit de passer de trois à vingt centres dans tout le pays ;
  5. Nespresso va augmenter le nombre de sessions d’éducation et de sensibilisation aux risques du travail des enfants à destination des coopératives, des agronomes et des agriculteurs, en assurant des sessions individuelles avec chaque partie prenante, en plus des formations déjà fournies dans le cadre du programme Nespresso AAA pour une Qualité Durable à l’échelle mondiale ; et
  6. Nespresso testera une ligne d’assistance téléphonique au cours de la prochaine saison de récolte afin de permettre aux tiers de signaler tout incident concernant le travail d’enfants suspecté pour que notre équipe sur le terrain puisse y donner suite.

En outre, Nespresso travaille étroitement avec Rainforest Alliance, l’une des principales ONG de certification des fermes de café en matière de production éthique et durable, afin de traiter la question des notifications données aux fermes avant les audits de certification, car toutes les fermes fournissant Nespresso dans la région sont certifiées Rainforest Alliance.  

Nespresso avait temporairement interrompu tous les achats de café des fermes AAA de la région de Fraijanes pendant que l’enquête était en cours, mais cette mesure a été levée.

La protection des enfants contre toute forme d’exploitation est d’une importance capitale pour nous. Il est essentiel pour les entreprises comme la nôtre de travailler main dans la main avec les communautés de producteurs de café pour lutter contre ce problème complexe, qui est dû à divers facteurs économiques, sociaux et culturels. Il n’y a pas de réponse facile. Nous avons agi rapidement, non seulement afin d’enquêter sur la question, mais également afin de mettre en œuvre des actions immédiates et concrètes pour y remédier.
Nous continuerons à travailler avec nos différents partenaires afin de concevoir des stratégies à plus long terme pour protéger les enfants et avoir un impact positif sur les communautés agricoles locales dans le cadre du Programme Nespresso AAA pour une Qualité Durable.

Guillaume Le Cunff, Directeur Général de Nespresso

Ce plan d’actions s’ajoute au travail régulier effectué par les agronomes de Nespresso, qui évaluent et sensibilisent les fermes AAA aux performances sociales et environnementales (y compris la protection des enfants) lorsqu’ils les visitent, dans le cadre de leur soutien global aux caféiculteurs pour augmenter la productivité et les rendements de café de haute qualité, ce qui entraîne directement une amélioration des revenus.


Les facteurs économiques sont un des principaux moteurs du travail des enfants. Nespresso continue de verser une prime aux fermiers pour leur café AAA, qui améliore le bien-être des communautés de caféiculteurs et réduit le risque de travail des enfants. Nespresso achète déjà le café au prix le plus élevé dans la région de Fraijanes.

Notre plan d’actions est déjà en cours de mise en œuvre et sera suivi de près afin de nous assurer qu’il fait une différence tangible pour protéger correctement les enfants des communautés de producteurs de café avec lesquelles nous travaillons. Ces actions complètent notre travail en cours avec les fermiers AAA de la région, dont la grande majorité respecte pleinement la réglementation liée au travail des enfants. Nous savons que le Programme Nespresso AAA pour une Qualité Durable a eu un impact positif et significatif sur les fermiers, les travailleurs et les communautés agricoles au Guatemala et dans le monde entier, et nous sommes déterminés à poursuivre ce travail.

Guillaume Le Cunff, Directeur Général de Nespresso

LES RÉSULTATS DE L’ENQUÊTE

La région compte 616 fermes, dont 374 font partie du Programme AAA et fournissent du café à Nespresso. L’enquête sur les allégations de travail des enfants a impliqué une équipe Nespresso de 10 agronomes qui ont travaillé à temps plein sur le terrain dans la région de Fraijanes au Guatemala, pour examiner les pratiques, les procédures et les conditions de travail dans ces 374 fermes.

Dans la mesure où les allégations portaient sur une période de vacances scolaires, nos enquêteurs ont été particulièrement attentifs à opérer une distinction entre les cas où les enfants aidaient leurs parents de manière légitime, en atténuant les risques liés à la sécurité des enfants laissés sans surveillance à la maison, et les cas de travail des enfants contrevenant aux normes locales et internationales, pour lesquels Nespresso fait preuve d’une tolérance zéro.

L’enquête a permis d’identifier trois cas confirmés de travail d’enfants dans des fermes AAA. Conformément aux exigences du programme Nespresso AAA pour une Qualité Durable, les trois fermes ont été temporairement exclues du Programme AAA et Nespresso ne leur achètera plus de café jusqu’à ce que la situation soit résolue et qu’elles apportent la preuve qu’elles respectent les exigences de l’OIT (Organisation internationale du travail) en matière de protection des enfants. Nespresso a lancé un plan de soutien des agriculteurs concernés, en leur apportant le support d’agronomes locaux pendant une période de de 90 jours pour leur permettre de se conformer aux exigences de la société relatives au travail des enfants, ainsi qu’au droit local et international. Les fermes qui peuvent prouver qu’elles ont résolu la situation seront réintégrées au sein du programme AAA. 

La protection des enfants est essentielle pour nous. Nous travaillons en étroite collaboration avec nos partenaires au Guatemala et dans le monde entier pour sensibiliser et éduquer les caféiculteurs et les fournisseurs sur les risques liés au travail des enfants, et nous assurer que nous faisons tout notre possible pour minimiser la possibilité que cela se produise à l’avenir. Cette question est, et sera toujours, une priorité pour nous.

Guillaume Le Cunff, Directeur Général de Nespresso

CE QUE DISENT LES PARTENAIRES DE NESPRESSO

Rainforest Alliance entretient depuis longtemps une relation importante avec Nespresso. Bien que nous n’ayons pas encore le résultat final de notre propre enquête, je suis convaincu que l’engagement de Nespresso envers les hommes, la nature et le développement durable est non seulement sincère, mais qu’il constitue également une composante essentielle de leurs valeurs. Nous sommes reconnaissants envers Nespresso pour son dévouement de longue date envers les caféiculteurs, leurs familles et pour le bien-être général de la planète.

Daniel Katz, Président du Conseil d’administration, Rainforest Alliance

En tant que membre du Comité mondial de développement durable de Nespresso, je suis heureux que l’entreprise ait invité Fairtrade à partager avec elle notre approche fondée sur les droits visant à l’élimination du travail des enfants et à la protection des enfants. Alors que le café n’était pas acheté dans les fermes de Fraijanes aux conditions de Fairtrade, le fait que Nespresso nous ait fait part des résultats de son enquête indépendante et nous ait invités à lui faire part de nos réactions témoigne de la volonté de l’entreprise d’intégrer nos connaissances au Programme Nespresso AAA pour une Qualité Durable. En tant que partenaires, nous pouvons développer des programmes pour assurer une sécurité prolongée aux enfants sauvés du travail, tout en travaillant avec les caféiculteurs et leurs communautés à la conception de projets de prévention permettant de garantir le respect des droits des enfants.

Dario Soto Abril, PDG, Fairtrade International

Le café est une partie intégrante de notre culture au Guatemala, et  nous enseignons à nos enfants comment le cultiver et le récolter. Nos fermes et cette connaissance sont notre héritage. Lorsque j’étais enfant, mon père m’a appris comment cueillir les cerises de café. Il m’a montré la valeur du travail, et aujourd’hui je suis aussi enseignant dans les écoles locales. Tous les enfants des communautés environnantes vont à l’école. Les enfants nous aident durant la récolte, comme les enfants aident leurs parents agriculteurs en Europe par exemple. C’est un travail léger, durant quelques heures, uniquement durant les vacances scolaires. Prendre soin de nos enfants, respecter leurs droits, avec l’école comme priorité, et les protéger est très important pour nous.

Luis Aroldo Muñoz Lorenzana – Caféiculteur et professeur d’école - Coopérative Nuevo Sendero

Partagez cet article :

Découvrez aussi