#Aluminium #RECYCLAGE

Nespresso sensibilise les Parisiens au recyclage des petits emballages métalliques

Après Rennes, Nice, Perpignan, Rouen, La Rochelle… ce sont désormais les poubelles jaunes de la capitale qui acceptent nos capsules, au même titre que les autres emballages en aluminium, matériau 100% recyclable !

C’est pour cela que Nespresso lance une campagne d’affichage dans Paris (abribus, kiosques, métro, vitrines de Monoprix, réseaux sociaux…) en juillet 2019, pour sensibiliser les Parisiennes et les Parisiens au recyclage des emballages métalliques, qui peuvent être triés facilement avec les autres emballages en carton ou plastique, directement dans le bac jaune.

Une campagne signée en partenariat avec Citeo et le Club de l’Emballage Léger en Aluminium et en Acier (CELAA).

 

Tout a démarré il y a 10 ans déjà…

L’aluminium est un matériau 100% recyclable. Or, en France, les petits emballages inférieurs à 6 cm de diamètre, quel que soit leur matériau, ne sont pas recyclés. Pourquoi ? Car les centres de tri ne sont pas équipés pour les récupérer. Ils sont donc soit enfouis, soit incinérés.

C’est la raison pour laquelle, après une phase pilote de 4 ans lancée en 2009, Nespresso a initié et co-finance toujours la 1ère filière de recyclage des petits emballages en acier et en aluminium en France, qui bénéficie aujourd’hui à près de 15 millions de Français. Car en cherchant une solution pour ses capsules, Nespresso a trouvé une solution pour tous ces autres petits emballages : petites canettes, petits aérosols, plaquettes de médicaments, bougies chauffe plat, barquettes en aluminium, emballages de fromages pour enfants, opercules, tubes de dentifrice…

Une démarche collective

C’est ainsi que l’entreprise a rassemblé au sein du CELAA (Club de l’Emballage Léger en Aluminium et en Acier) des acteurs privés à l’instar du Groupe Bel, Coca-Cola, La Boîte Boisson, Materne… et publics, comme Citeo, l’ADEME, l’Association des Maires de France.... Objectif commun : que plus aucun métal ne soit enfoui en France.

Pour inciter les centres de tri à s’équiper, Nespresso a créé le Fonds de dotation pour le Recyclage des petits emballages en aluminium, qui finance 300€ par tonne d’aluminium récupéré. Citeo apporte de son côté un financement à hauteur de 400€ par tonne.

Tous les emballages en aluminium ainsi récupérés sont envoyés dans un four à pyrolyse, qui brûle la matière organique et récupère l’aluminium : il sera ensuite refondu et servira à fabriquer de nouveaux objets, comme des vélos, ordinateurs ou voitures par exemple.

Cinq ans après, les résultats sont très encourageants : déjà près de 15 millions de Français​ peuvent jeter tous leurs petits emballages métalliques dans leur poubelle jaune – ils seront plus de 30 millions en 2022, soit près de la moitié de la population française !