#Climat #PARTENAIRES

Rencontre avec PUR Projet et Ekodev sur les actions de Nespresso France en faveur du climat.

Chaque année, Nespresso ouvre ses portes au grand public, aux médias et aux experts du développement durable. Cette année, Nespresso a invité lors de son Coffee Lab’ PUR Projet, entreprise sociale qui développe des projets d’agroforesterie pour l’entreprise, et Ekodev, cabinet spécialiste du développement durable, qui ont donné leur point de vue sur la démarche d’agroforesterie de l’entreprise, qui permet à Nespresso France de compenser ses émissions de CO2 et d’agir ainsi concrètement en faveur du climat.  

Lors de cette rencontre, Arnaud Deschamps, Directeur général de Nespresso France a rappelé que la culture du café est menacée par les dérèglements climatiques. D’ici 2050, la moitié des zones de production de café pourrait disparaître si rien n’est fait pour améliorer la résilience des fermes de café.

Il a donc détaillé les actions menées par l’entreprise en faveur d’une économie caféière durable : formation de +100 000 producteurs de café aux pratiques agricoles durables dans le cadre du programme Nespresso AAA pour une Qualité Durable, les partenariats avec Fairtrade et Rainforest Alliance, le recyclage des capsules en aluminium, la lutte contre l’obsolescence programmée des machines… Surtout, il a insisté sur le café Nespresso qui est neutre en carbone grâce à la plantation de +500 000 arbres par an au cœur des fermes de café, qui compensent les émissions de CO2 générées par la consommation de café Nespresso en France. Ce programme d’agroforesterie, mené en partenariat avec PUR Projet, génère de multiples bénéfices à la fois pour la qualité du café, le climat et la biodiversité, et les revenus des producteurs de café.

Vincent Rabaron, Changemaker Europe de PUR Projet, a insisté sur les bénéfices de l’agroforesterie pour le café, pour l’environnement et surtout pour les Hommes, car planter des arbres au cœur des fermes de café permet de diversifier les revenus des caféiculteurs, et d’améliorer la qualité du café, qui peut ainsi être vendu plus cher (Nespresso paie le café 30 à 40% plus cher que le prix du marché) : cela crée de la valeur économique qui incite les jeunes à reprendre la ferme des leurs aînés, et assure ainsi la pérennité de la filière. C’est donc un modèle gagnant-gagnant pour tous !

Benjamin Dekester, Directeur associé d’Ekodev, a rappelé que les émissions de gaz à effet de serre liées à l’amont agricole sont majeures, et que l’agroforesterie est un modèle plus durable pour les sols comme pour les animaux et l’Humain. Il a surtout insisté sur les atouts d’une démarche d’Insetting, qui consiste à compenser ses émissions de CO2 au sein de sa propre filière – c’est le choix fait par Nespresso – qui bénéficie tant à l’environnement qu’aux producteurs de café eux-mêmes.  

Cette rencontre multi- acteurs pour parler du climat, d’agroforesterie, de neutralité carbone, s’inscrit dans la démarche d’ouverture et de collaboration initiée par Nespresso dès 2003.

8 millions

de Français peuvent aujourd'hui jeter leurs petits emballages métalliques dans la poubelle jaune

#Café #TRANSFORMATION

Changer la manière dont on transforme le café depuis plus de 100 ans

90%

des clients ont une solution de recyclage à proximité de leur domicile.