#Climat #PARTENAIRES

Nespresso, partenaire de l'Université de la Terre 2015

Lieu d’échange et de débat, l’Université de la Terre invite des experts à réfléchir aux sujets d’actualité, à l’intersection de la société et de l’environnement. Deux jours durant, chefs d’entreprise, scientifiques, économistes ou politiques partagent leur vision du monde d’aujourd’hui et de demain. Nespresso était l’un des partenaires de l’édition 2015.

Comment agir sur le dérèglement climatique ? Une autre économie est-elle possible ? Comment les parties prenantes travailleront-elles ensemble demain ?... Les 4 et 5 décembre derniers, la 6ème édition de l’Université de la Terre s’est intéressée aux nouvelles formes d’actions politiques, économiques, sociales et éducatives capables d’améliorer l’environnement au sens large. Le mot d’ordre : « Faisons changer tous les climats ! ».

Parmi les 130 experts réunis à la Maison de l'Unesco à Paris, Jean-Marc Duvoisin, directeur général de Nespresso, et Arnaud Deschamps, directeur général de Nespresso France.

Au cœur de leurs interventions : les actions menées par l'entreprise en termes de développement durable. Recyclage des capsules, soutien aux petits producteurs de café, réutilisation du marc de café et de l’aluminium, mise en place d’un programme d’agroforesterie, réparation des machines… Nespresso s'engage et agit concrètement depuis près de 15 ans. « Le dérèglement climatique a un impact non négligeable sur les plantations de café, explique Jean-Marc Duvoisin. Dans certains pays, les pluies diluviennes accélèrent l'érosion des sols. Nous agissons en plantant des arbres au sein des exploitations pour enrichir l’écosystème et retenir la terre, en collaboration avec Pur Projet. » Cette démarche, appelée agroforesterie, permet d'économiser une tonne de CO2 pour quatre arbres plantés.

« Pour continuer à croître, nous devons travailler en accord avec les producteurs. Demain, c’est la puissance collective qui fera la différence. »
Arnaud Deschamps, directeur général de Nespresso France

Arnaud Deschamps a, lui, insisté sur la nécessité de conjuguer économie et écologie. A travers l'exemple du Programme AAA , il a montré que la croissance de l’entreprise ne pouvait se faire sans développement durable. En effet, seuls 2 % du café cultivé dans le monde répondent aux exigences de qualité de Nespresso. Pour assurer son activité, l'entreprise doit donc aider les caféiculteurs à améliorer la gestion et la productivité de leurs fermes, tout en préservant l’environnement. « Ce partenariat est né d'un impératif économique, c'est ce qui le rend pérenne, conclut Arnaud Deschamps. Pour continuer à croître, nous devons travailler en accord avec les producteurs. Demain, c’est la puissance collective qui fera la différence. »

+25 000

tonnes de capsules recyclées depuis 2009 en France

#Machine #SECONDE VIE

Vous et votre machine, une relation dans la durée

500 000

arbres plantés en 2015 dans le cadre du programme d’agroforesterie