#Café #ENVIRONNEMENT

Soudan du Sud : la renaissance d'un café d'exception

En 2011, Nespresso s'est engagé à relancer la production d'un café de grande qualité au Soudan du Sud, pays ravagé par trente ans de guerre civile. Un programme d'aide a été mis en place pour replanter des caféiers et accompagner les exploitants.

En Afrique orientale, le Soudan du Sud fait partie des berceaux de la culture du café. Mais contrairement à ses voisins, l'Éthiopie et le Kenya, il a vu cette filière être en grande partie détruite pendant la guerre civile. Plantations, infrastructures, circuits de distribution... A la fin du conflit, il fallait tout reconstruire. 

Aider les agriculteurs à se construire un avenir

Dans la région de Yei, où se concentre la culture du café, cinq coopératives et six centres de traitement du café par voie humide ont été construits depuis 2011 pour permettre aux producteurs d'améliorer leurs rendements. En parallèle, des circuits de distribution se mettent en place pour faciliter la vente et l'exportation du café soudanais, un Robusta lavé de la plus haute qualité. En 2014, Nespresso a pu en acquérir environ 10 tonnes. 

Donner une nouvelle perspective au peuple du Soudan du Sud

Bien que le pays soit toujours instable, le Programme AAA pour une Qualité Durable a vocation à s'étendre au Soudan du Sud : d'ici 2019, Nespresso et son partenaire TechnoServe espèrent réunir plus de 1500 producteurs en plus des 700 déjà formés, et dont 25% seront des femmes. Ainsi, le café pourrait devenir le principal produit agricole d'exportation du pays. 

En mars 2016, l’Agence des États-Unis pour le développement international (USAID) a indiqué qu’elle collaborerait avec Nespresso et TechnoServe afin d’investir 3,18 millions de dollars dans ce projet au cours des trois années à venir. Cet investissement aura pour but d’aider le Soudan du Sud à diversifier ses exportations, basées à 99 % sur le pétrole actuellement, et à accroître les revenus des petits producteurs de café.

SULUJA ti SOUTH SUDAN*, café rare et unique, constitue la première exportation non pétrolière du pays depuis une génération et marque une étape décisive dans la reconstruction de l’économie nationale.
Extrêmement limité en volume, SULUJA ti SOUTH SUDAN* a été réservé aux membres du Club Nespresso en France en 2015, et est commercialisé dans six pays (France, Suisse, Pays-Bas, Allemagne, Royaume-Uni, Etats-Unis) en 2016.
 
*  SULUJA ti SOUTH SUDAN signifie « Le début du Soudan du Sud »

8 millions

de Français peuvent aujourd'hui jeter leurs petits emballages métalliques dans la poubelle jaune

#Café #CULTIVATEURS

Comment les femmes agronomes d’Ethiopie contribuent à l’égalité hommes-femmes

500 000

arbres plantés en 2015 dans le cadre du programme d’agroforesterie