#Aluminium #RECYCLAGE

Trier les petits aluminiums, c'est possible !

Pour développer la filière de recyclage de l'aluminium, Nespresso a aidé quatre centres de tri à s'équiper d’une machine spéciale, dite à courants de Foucault. Et cela profite à tout le monde ! 

Le centre du Muy, dans le Var, a été l'un des premiers à tester la machine à courants de Foucault. David Valour, directeur de la valorisation chez Pizzorno, explique son fonctionnement.

Quel rôle jouent les machines à courants de Foucault dans le tri des déchets ?

Elles séparent automatiquement les matériaux en aluminium des autres déchets. Concrètement, un cylindre sur lequel on a posé des aimants tourne à la vitesse de 2 000 tours par minute. Cette rotation rapide crée un champ magnétique qui va éjecter l'aluminium en dehors du flux des matériaux mélangés. Jusqu'à présent, ce système était surtout utilisé pour les gros emballages, comme les canettes ou les aérosols, mais depuis peu, il permet aussi de trier les contenants inférieurs à 7 cm (capsules, opercules de yaourts, barquettes…).

« Aujourd'hui, nous arrivons à recycler 97 capsules sur 100, et les tonnages récupérés ont augmenté de 30 % pour l’aluminium. C'est une véritable prouesse ! »

C'est notamment grâce à l'impulsion de Nespresso, qui souhaitait améliorer le recyclage des capsules usagées…

Exactement. En 2008, les filières de collecte et les technologies ne permettaient pas leur prise en charge. Pour des raisons évidentes de coût, les trier manuellement était aussi impossible. La seule solution était d'adapter les machines à courants de Foucault aux produits de petite taille. Nespresso et ses partenaires ont donc demandé à un fabricant de concevoir une machine plus puissante et plus efficace. Quatre centres de tri, dont celui du Muy, l'ont testée. Aujourd'hui, nous arrivons à recycler 97 capsules sur 100, et les tonnages récupérés ont augmenté de 30 % pour l’aluminium. C'est une véritable prouesse !

« 25 centres de tri sont prêts à se lancer dans la démarche qui permettrait de simplifier le tri à près de 15 millions de Français »

La France ne valorise l’aluminium, matériau 100 % recyclable, qu’à hauteur de 41 %. Comment l'expliquez-vous ?

L'aluminium a longtemps été le parent pauvre des matériaux car, sur 100 kg de collecte sélective, il ne représente que 0,5 % à 1 %. C'est trop peu pour que les exploitants s'y intéressent ! Mais la situation est en train de changer, à travers des mesures prises pour encourager les collectivités locales à s’équiper et le soutien financier de Nespresso. Eco-Emballages, qui organise le recyclage en France, a déjà identifié 25 centres de tri prêts à se lancer, ce qui permettrait de toucher près de 15 millions de Français.

Votre commune est-elle éligible ? Découvrez-le ici.

2 200

tonnes de compost enrichi en marc de café produit chaque année

3 300

tonnes de capsules traitées chaque année dans le centre de tri de Remondis

2 000

c'est le nombre de petits producteurs du Sud Soudan accompagnés par Nespresso.