LOGO 2

Environnement

Nespresso, Nestlé et JDE créent l’Alliance pour le Recyclage des Capsules en Aluminium

En mars 2019, Nespresso lançait un appel mondial aux producteurs de café portionné, les invitant à rejoindre sa filière de recyclage, ouvrant ainsi la voie à un système mondial de recyclage des capsules en aluminium. Six mois après, un premier partenariat français se concrétise : Nespresso, Nestlé et JDE (Jacobs Douwe Egberts) créent l’Alliance pour le Recyclage des Capsules en Aluminium. C’est ensemble qu’ils lancent un appel aux autres acteurs du marché pour étendre la filière de recyclage initiée par Nespresso il y a 10 ans, avec pour objectif de recycler toutes les capsules de café en aluminium.

Environnement — Recyclage

Liens utiles

Partagez

Téléchargez l'article

En bref

  • Nespresso, Nestlé et JDE (Jacobs Douwe Egberts) créent l’Alliance pour le Recyclage des Capsules en Aluminium.
  • 94% des clients Nespresso ont désormais une solution de recyclage à proximité de leur domicile.
  • L’aluminium des capsules récupéré sert à fabriquer des objets comme des vélos, des ordinateurs ou des moteurs de voiture.

Une filière de recyclage unique en son genre

L’aluminium est 100% recyclable et peut ainsi être réutilisé quasi indéfiniment. Cependant, dans la plupart des pays, l’infrastructure publique de recyclage n’est pas en mesure de recycler les petits emballages légers tels que les capsules de café en aluminium. C’est pourquoi, depuis 2008, Nespresso France multiplie les initiatives pour recycler ses capsules usagées.

L’entreprise a d’abord mis en place des points de collecte dans ses boutiques, dans des points relais (partenariat avec Mondial Relay), des déchetteries (partenariat avec Suez), dans les entreprises (partenariats avec Paprec et La Poste notamment). En parallèle, pour simplifier le geste de tri, l’entreprise déploie avec Citeo dans les centres de tri français l’installation de machines à courant de Foucault, qui séparent les emballages en aluminium des autres emballages.

Aujourd’hui, 94% des clients Nespresso ont désormais une solution de recyclage à proximité de leur domicile et 30% des Français ont la possibilité de recycler leurs capsules ainsi que tous leurs petits emballages en aluminium directement dans leur poubelle de tri sélectif (poubelle de couleur jaune dans la plupart des villes) – avec pour objectif de toucher 50% de Français d’ici 2022.

JDE a été le 1er acteur à s’engager aux côtés de Nespresso et Nestlé : les trois entreprises lancent aujourd’hui ensemble l’Alliance pour le Recyclage des Capsules en Aluminium, qui vise à déployer encore plus rapidement et massivement la filière de collecte et de recyclage initiée par Nespresso. Cette démarche répond notamment aux enjeux soulevés par le projet de loi Economie Circulaire – porté par la secrétaire d’Etat à la transition écologique, Brune Poirson – dont l’une des principales orientations vise à améliorer la collecte des déchets.

Alliance pour le Recyclage des Capsules en Aluminium

Ensemble, ces acteurs majeurs du café développeront d’une part de nouveaux points de collecte de capsules en aluminium, en mettant en place notamment plusieurs centaines de points de collecte dans différentes enseignes de grande distribution, et d’autre part œuvreront à la poursuite du déploiement de la collecte de l’aluminium dans les poubelles de tri sélectif.

 

COMMENT RECYCLER MES CAPSULES? DÉCOUVREZ ICI LA RÉPONSE EN INFOGRAPHIE!

Que deviennent les capsules en aluminium ainsi collectées ?

Toutes les capsules collectées via le bac de tri sélectif sont amenées dans un four à pyrolyse, et l’aluminium ainsi récupéré sert à fabriquer d’autres objets, comme des vélos, des ordinateurs, des moteurs de voiture par exemple.

Toutes les capsules collectées par un autre moyen (points relais, déchetteries, grande distribution etc.) sont acheminées dans un centre de traitement spécifique aux capsules en aluminium : le marc de café est valorisé en compost, l’aluminium sert à fabriquer de nouveaux objets.

 

Avez-vous trouvé cet article utile ?

Nespresso vous répond
Des questions sans réponses ?
Nespresso met un point d’honneur à être le plus transparent possible
en répondant à toutes vos questions.
Retrouvez les questions / réponses les plus fréquentes sur notre FAQ
ou échangeons directement sur notre Chat.
L’aluminium de la capsule passe-t-il dans le café ?
Non, le café Nespresso ne contient pas d’aluminium provenant de la capsule. Le café n'est pas en contact direct avec l'aluminium de la capsule car il est protégé par une fine pellicule de laque alimentaire. Le magazine 60 Millions de consommateurs a d'ailleurs démontré qu'il y avait moins d'aluminium dans un café issu d'une capsule Nespresso que dans une tasse de café filtre via une étude réalisée par l'Anses (Agence Nationale de Sécurité Sanitaire) en 2013. Dans tout café, on trouve des traces naturelles de l’aluminium qui est un élément présent dans la terre (c'est le 3e élément le plus répandu sur Terre).
Le café est-il cancérigène ?
Le café n’est pas cancérogène. Une étude du Centre international de Recherche sur le Cancer, l’agence cancer de l’Organisation Mondiale de la Santé, l’a confirmé en 2016. Il est possible de la consulter ici.
Pourquoi les capsules Nespresso sont-elles faites en aluminium ?
Nous avons choisi l'aluminium pour nos capsules car c'est aujourd'hui le meilleur matériau connu pour préserver les arômes du café à 100% de l'oxygène, de l'humidité et de la lumière sur une longue période tout en étant 100% recyclable. C'est donc un matériau durable, qui peut avoir une seconde vie s'il est recyclé : c'est pourquoi nous avons lancé deux filières de recyclage il y a plus de 10 ans. Résultat : 94% de nos clients ont une solution de collecte à proximité de leur domicile et près de 30% des Français peuvent jeter leurs capsules Nespresso directement dans leur poubelle de recyclage pour qu'elles soient recyclées. Ils seront près de 50% en 2022.
Quel est l’impact de la culture du café sur la biodiversité ?
Les plantations de café constituent des milieux naturels importants pour la biodiversité. Mais si les cultivateurs ne respectent pas des méthodes agricoles appropriées, la caféiculture peut la menacer. C’est pourquoi nous nous sommes associés en 2003 à l'ONG Rainforest Alliance, qui a pour mission de protéger la biodiversité, pour construire un programme de formation spécifique à plus de 100 000 producteurs de café partenaires dans le cadre de notre Programme AAA pour une Qualité Durable.
Voir toutes les questions