Vous êtes ici : Accueil > Les gens > AAA 10 ANNEES D'ENGAGEMENT

AAA 10 ANNEES D'ENGAGEMENT

Le Programme Nespresso AAA Sustainable QualityTM a révélé en dix ans un véritable défi : conjuguer l'excellence du café, la productivité, le progrès social et la protection de l'environnement. Son succès tient au talent de 53 000 caféiculteurs.


« Avec l’aide du programme, nous voyons notre ferme comme un modèle à suivre : davantage de qualité, de propreté, d’organisation. » Le Cafetero colombien qui parle ainsi se nomme Diego Lopez. À travers lui s’expriment des dizaines de milliers d’hommes et de femmes. Des fermiers attachés à leur terroir, heureux de savoir que leur café sera apprécié aux quatre coins du monde. Ils sont les grands acteurs du Programme Nespresso AAA Sustainable QualityTM.

Lancé en 2003, le Programme AAA a reçu pour son dixième anniversaire un joli cadeau : la preuve de son impact bénéfique sur la vie des caféiculteurs, sur la préservation de leur milieu et sur l’excellence du café que Nespresso leur achète. Cette preuve a été fournie par un organisme colombien indépendant, le CRECE (Centre régional d’études caféières et entrepreneuriales), après l’étude de 1 200 fermes colombiennes, affiliées ou non au Programme AAA : sur les trois champs d’action concernés, l’écart en faveur des fermes AAA est indiscutable.

« Outre en Colombie, le Programme s’applique de manière identique dans sept autres pays », affirme Guillaume Le Cunff, directeur international marketing et stratégie de Nespresso. « Le chemin est ardu ? Certes, mais ces dix ans nous ont déjà permis de faire prospérer ensemble la qualité produit, le bien-être humain et le respect de l’environnement. C’est ce que l’on appelle un cercle vertueux. »


LE TROISIÈME A DU TRIPLE A

Ce programme pas comme les autres doit son existence à une formidable croissance. Au début des années 2000, Nespresso connaît un taux élevé de progression par an. Ce succès peut compliquer l’approvisionnement en café d’exception, clé de la qualité maison. La solution pour qu’excellence et quantité restent au rendez-vous ? Que Nespresso et les fermiers deviennent de vrais partenaires.

Comment ? En inventant un nouveau critère d’exigence. Puisque dans certains pays le café de la meilleure qualité est coté AA, on y ajoutera un troisième A pour signifier la durabilité économique, environnementale, sociale. Les fermiers s’engageant dans cette démarche percevront une rémunération plus importante. En fait, c’est un nouveau modèle d’approvisionnement en café qui se dessine.

Le chantier, énorme, devra fonctionner sur la confiance, l’échange et la passion. Les cafeteros adhérant au projet AAA sont des pionniers. Il faudra leur prodiguer des conseils et les accompagner. Qui leur fournira cette assistance ? Les agronomes itinérants, missionnés par Nespresso, issus des organisations professionnelles, tels les extensionistas de la Fédération nationale des caféiculteurs colombiens. Des experts qui les suivent au quotidien.

En outre, il faut pouvoir estimer les progrès de chaque fermier. Nespresso met donc au point le premier outil d’évaluation de la qualité durable, le TASQTM. Celui-ci indique la nuance idéale de la cerise à récolter et pose les bonnes questions : les ressources en eau de la ferme sont-elles bien gérées ? Les cueilleurs bénéficient-ils d’un logement adéquat ? Ces 296 critères permettent au cafetero de perfectionner la qualité de son exploitation, avec l’aide de l’agronome.

C’est au Costa Rica que le Programme AAA fait ses premiers pas. Une ONG reconnue, The Rainforest Alliance, devient l’un de ses piliers. Elle défend la forêt tropicale humide et soutient l’agriculture durable avec une stratégie efficace : « Nous avons vite compris qu’il était fructueux de collaborer avec les entreprises », se souvient Chris Willie, l’un de ses fondateurs. « Le secteur privé a plus d’impact sur l’environnement que tous les gouvernements réunis. » Le partage des tâches repose sur l’expertise des deux partenaires : Nespresso veille à la qualité ; The Rainforest Alliance, au développement durable. Agronomes, partenaires locaux, coopératives, transporteurs complètent ce dispositif dont les fermiers sont le centre.


DÉCOUVRIR EN SOI DE NOUVELLES RICHESSES

Un caféier attend quatre ans avant de porter ses premiers beaux fruits. Se mettre en harmonie avec un programme complexe ne va pas plus vite. Quatre ans, c’est ce qu’il aura fallu au fermier colombien Diego Lopez pour améliorer la durabilité de son exploitation, accroître et maintenir la qualité de sa production : « Nous avons fait un gros effort, et le jeu en valait la chandelle ! Nous ne cueillons plus que les cerises parfaites. » Ce café dont Diego est fier, le Grand Cru Rosabaya de Colombia, emporte son arôme sur tous les continents. Pour les terroirs de Cauca et Nariño dont il est issu, il incarne le pays : « On y trouve le goût de la région, de ses hommes, de ses femmes, de leur labeur », s’enthousiasme un agronome.

Car l’aspect le plus étonnant du Programme AAA, c’est qu’il permet à chacun de découvrir une richesse ignorée. Les fermiers de Santander, en Colombie, apprécient ce nouveau partage des connaissances : le Programme les a conduits à échanger avec les caféiculteurs du département de Tolima – des compatriotes vivant et travaillant à douze heures de route au sud. D’autres parlent de la protection d’un cours d’eau. De la culture alternée des parcelles. De la construction d’une aire de séchage couverte... Autant de pas sur le chemin.

L’environnement ? C’est l’un des grands gagnants de l’affaire. La végétation luxuriante surplombant les caféiers offre à la biodiversité la même protection que la forêt tropicale : orchidées et oiseaux-mouches ne perdent rien au change. Et le Programme AAA prouve que durabilité et qualité peuvent cohabiter : à Jardín, en Colombie, une unité de dépulpage et de traitement des cerises de café dont Nespresso a soutenu la construction divise la consommation d’eau par 2,5 – tandis que la production gagne en qualité et que le revenu des fermiers augmente ! Évoquant les acquis du Programme, un cafetero plaisante : « De meilleurs habits, de meilleurs repas... ça ressemble à un vieux conte de fées de chez nous. »


PAS DE CAFÉ DE QUALITÉ SANS FERMIER SATISFAIT

Atteint-on jamais la durabilité ? Non, pas plus que l’on n’atteint l’horizon. Mais il ne faut pas cesser de les poursuivre. Après dix ans de pratique, la grande leçon s’énonce ainsi : pas de café de qualité sans fermier satisfait. Leçon valable pour tous les partenaires de l’affaire, car ils partagent une aptitude précieuse. Ils peuvent grandir ensemble.


Texte Francis Dolric - Photographie Olivier Gachen



AAA Farmer Future

Nespresso

AAA Farmer Future

Lire Lire

Archives

Tous les Gens Voir Voir

© Nestlé Nespresso S.A. 2010 . Nespresso Policy . Terms & Conditions . A notre sujet . Credits . Nespresso Websites
Opsone Fcinq