Vous êtes ici : Accueil > NESPRESSO CUP > FOCUS SUR WALLY

Focus sur Wally

Interview avec Luca Bassani

Depuis le lancement du premier voilier Wally il y a de cela 20 ans, la marque est devenue synonyme d'innovations technologiques et de style révolutionnaire - une philosophie que le fondateur de la société, Luca Bassani, n'a de cesse d'exprimer dans tout ce que l'entreprise crée.


La liste des grandes premières au crédit de Wally dans le domaine des voiliers haute performance est impressionnante : construction fibre carbone, quilles pendulaires, voiles en 3DL, voiles en 3DL pouvant être ferlées, gennakers sur enrouleur, quille relevable avec volet de réglage de l’assiette, pour n’en citer que quelques-unes.

Pour Luca Bassani, le point d’orgue a été l’introduction des focs autovireurs. « À l’époque, tous les voiliers, de course et de croisière, étaient équipés de génois à grand recouvrement et tout le monde me disait qu’il était impossible de concevoir un voilier rapide avec un petit foc. Aujourd’hui, si vous considérez tous les voiliers de course et de croisière, ils les utilisent tous et les génois à grand recouvrement n’existent presque plus. » Il est également fier du fait que ses voiliers, quelle qu’en soit la taille, peuvent être pilotés par un petit équipage, et en cachant les cordages très chargés en desous du pont, les écoutes de voiles, etc., ils rendent également la vie sur le pont beaucoup plus sûre.

Au cours de la dernière décennie, la gamme Wally s’est élargie, passant des voiliers à la gamme wallypower de motor yachts futuristes, aux annexes pour yachts et participant à certains projets ambitieux, même selon les critères Wally, tels que celui du « WHY » (Wally Hermès Yacht) de 56 m de long et 38 m de large, conçu conjointement avec Hermès, moitié mégayacht, moitié villa flottante de luxe.

« Depuis le début, notre philosophie consiste à exploiter les nouvelles technologies pour concevoir des voiliers à la fois plus rapides, plus simples à manœuvrer, plus sûrs à utiliser et, bien évidemment, aussi élégants que possible », a affirmé Bassini. « Notre slogan depuis le début est « rapide et simple » et nous nous y sommes tenus depuis ce jour. »

Vingt ans plus tard, l’appétit de Bassani pour l’innovation demeure aussi féroce que jamais. Alors à quoi ressemblera la flotte Wally des Nespresso Cups à venir ?

Suite à la victoire du trimaran BMW Oracle Racing de Larry Ellison à l’occasion de la 33e édition de l’America’s Cup, Wally a développé sa propre voile épaisse (aile), baptisée « WOW » (Wally Omer Wing Sail), comme alternative au mât, voiles et gréement traditionnels. « Chez Wally, nous disposons d’un brevet qui nous permettrait d’utiliser une aile sur un voilier classique avec la possibilité de laisser tomber les fonds ou d’ariser la voile lorsque le vent souffle plus fort. J’espère que nous pourrons bientôt passer d’un plan de voilure traditionnel à une aile unique, étant donné que cela permettra au voilier d’être plus rapide et plus facile à manœuvrer. Cela pourrait révolutionner le monde de la voile, non seulement pour les nouveaux voiliers, mais aussi pour les anciens. »

Un autre domaine auquel Bassani s’intéresse est les appendices générateurs de stabilité. Le Dynamic Stability System est une aile rétractable qui dépasse du côté d’un bateau. Lorsque vous naviguez, cette aile procure un lift, créant ainsi plus de lift, plus le voilier avance vite, accomplissant ainsi une partie du rôle de l'énorme quille en plomb sur laquelle tous les monocoques comptent pour rester en équilibre. Un bateau équipé d’un tel système peut être construit plus léger et donc être encore plus rapide.

« Sur un gros voilier, un tel système pourrait être incroyablement avantageux, étant donné qu’au lieu d’avoir une quille longue et profonde, avec des tonnes de plomb, le voilier pourrait bénéficier d’une quille de plus petite taille et d’une plus grande stabilité. Et le système est beaucoup plus simple à utiliser qu’une quille pendulaire ou un système de ballasts. Alors, imaginez disposer de l’aile et du Dynamic Stability System, nous sommes à la veille d’une véritable révolution ! En termes de performance, vous disposerez d’un voilier avec une vitesse optimisée au vent de 15 nœuds au lieu de 10 à 12 nœuds, atteignant une vitesse de 25 à 30 nœuds au lieu de 15 nœuds. Si vous combinez le tout, soit la diminution du poids, l’aile et le Dynamic Stability System, vous disposerez alors d’un voilier incroyablement performant. »

Bassani est ravi de l’association entre Nespresso et Wally dans le cadre de la Nespresso Cup. Traditionnellement, les Wallys ont toujours été associés aux régates du circuit, mais la Nespresso Cup, organisée, comme de juste, dans la ville natale de Bassani, Portofino, est uniquement réservée à ses voiliers.

« Maintenant que la flotte est de taille conséquente, nous disposons d’une incroyable flexibilité étant donné que nous pouvons participer à des courses au bon moment, dans des conditions de vent adaptées, sans avoir à attendre un départ à cause d’autres catégories. Avec trois à quatre jours réservés aux Wallys, on peut se permettre d’attendre les meilleures conditions météo pour proposer les meilleures courses. Il s’agit d’une sorte de retour à l’âge d’or des Maxis des années 80, à l’époque où ces derniers régataient seuls, avec leur propre comité de course et leurs propres basses voiles, dans les meilleures conditions. »

Bassani a affirmé apprécier le côté famille de la Nespresso Cup, l’impression d’appartenance à un club et l’implication du sponsor. « Dans ce cas, le sponsor ne reste pas à distance, il participe à la compétition. Je pense que tout le monde est très content de l’évènement. »

 



Indio consolide sa place et se rapproche du trophee...

The Nespresso Cup 2011

Indio consolide sa place et se rapproche du trophee...

Lire Lire event Tout sur l'événement

Tout sur

Nespresso Cup
Voir Voir
© Nestlé Nespresso S.A. 2010 . Nespresso Policy . Terms & Conditions . A notre sujet . Credits . Nespresso Websites
Opsone Fcinq