Vous êtes ici : Accueil > Le style > L'aluminium : pour revivre à l'infini

L'aluminium : pour revivre à l'infini

Nespresso Recyclage

Depuis vingt ans, Nespresso porte une attention concrète à l'environnement.Si la capsule d'aluminium est sans rivale pour protéger vos Grands Crus, ellesait aussi respecter les équilibres naturels : avec peu d'énergie, son métal peut revivre à l'infini, et c'est pourquoi Nespresso organise sa résurrection.


Dans les années 1860, pour propulser vers l’espace les trois héros de son roman “De la terre à la lune”, c’est à bord d’une capsule en aluminiumrésistante, indéformable, légère, étanche, insensible à l’oxydation, facile à usinerque Jules Verne les embarqua. L’aluminium s’imposait déjà comme la solution technique de l’avenir, sa solidité étant, à poids égal, le double de celle de l’acier. Mais, très cher à produire, il avait rang de matière précieuse : lors d’un banquet donné par Napoléon III, les hôtes de marque eurent droit à des couverts d’aluminium… quand les invités moins prestigieux durent se contenter d’or ! Aujourd’hui, un siècle et demi plus tard, si le romancier visionnaire se penchait sur une capsule Nespresso, il y lirait les qualités de son véhicule spatial. Étanchéité et protection, par exemple : « Pour obtenir en tasse le résultat optimum, il faut préserver le café moulu de l’oxygène, de l’humidité et de la lumière », explique Alexis Rodriguez, l’Expert Café Nespresso qui donne aux Grands Crus et aux Éditions Limitées cette richesse aromatique qu’il est crucial de préserver jusqu’à la dégustation. « Or, contre cette triple agression, l’aluminium offre un rempart idéal. » Bref, la capsule Nespresso est à la fois un container et une armure. Outre ces qualités de préservation des arômes, ­Nespresso met à profit depuis plus de vingt ans le remarquable potentiel de recyclabilité de l’aluminium. En effet, il suffit d’en faire fondre des fragments récupérés pour retrouver les caractéristiques du matériau initial. Autre atout de ce recyclage : son coût énergétique. Il ne dépasse pas 5 % de celui qu’exige l’extraction de la même quantité de métal. Des avantages si puissants que la mise en place d’une filière spécifique s’est immédiatement imposée à Nespresso.

LA SAGA D’UNE COLLECTE

C’est donc en Suisse – à la fois patrie de Nespresso et nation particulièrement sensible aux questions environnementales – que le recyclage des capsules a fait ses armes, accompagnant le lancement de la première gamme de machines destinées à l’usage privé, en 1989. Marc-Alain Dubois, directeur commercial Europe de Nespresso aujourd’hui, était à l’époque le directeur du marché Suisse. Il raconte : « Machine, capsule et Club, la trilogie de notre business model était calée. Mais établir un système de recyclage semblait une tâche colossale. Où le Membre du Club Nespresso déposerait-il ses capsules usagées ? Quels industriels sépareraient le marc de l’aluminium ? Enfin, comment persuader les Membres du Club Nespresso de recycler leurs capsules au lieu de les jeter ? À l’époque, le concept de café portionné n’était pas entré dans les mœurs. » D’emblée, une règle, toujours en vigueur, fut définie : à Nespresso d’investir dans les solutions les plus pratiques… et aux Membres du Club de faire leur choix. Pas question de contraindre qui que ce soit à recycler. En 1990, alors qu’il n’existe pas encore d’offre de recyclage proprement dite, Nespresso organise un premier mode de collecte : un sac de ­recyclage vide accompagne chaque commande, à retourner à ­Nespresso empli des capsules usagées. Cette idée a d’ailleurs fait du chemin puisqu’une version actuelle de ce système, baptisée « Recycling at Home », se taille depuis peu un joli succès dans les cantons suisses. « À l’époque, nous avons pris contact avec Igora, une coopérative suisse de collecte d’aluminium, poursuit Marc-Alain Dubois. Mais ils n’étaient pas équipés pour séparer le marc de l’aluminium. Finalement, c’est la société Thévenaz-Leduc, spécialisée dans le recyclage de métaux, qui a mis ses 35 points de collecte à notre disposition. » Car le point de collecte est bel et bien le cœur stratégique de toute l’opération, comme le confirme Marc-Alain Dubois : « Nous avions tout de suite pris conscience de la nécessité absolue de faciliter l’accès du consommateur à cette filière. Cette exigence a été satisfaite lorsque nous avons pu installer des points de collecte pratiques dans les magasins où étaient vendues les machines puis, dès leur création, dans les Boutiques ­Nespresso. La première d’entre elles, située sur la Loewenstrasse de Zurich, existe toujours  ! Les communes suisses ont à leur tour proposé des containers dédiés… Cette multiplication des points de collecte a alors provoqué en Suisse le besoin d’une logistique de recyclage plus étoffée. On peut parler de cercle ­vertueux. »

UNE QUESTION DE RÉSEAUX

Depuis l’avènement des premières machines Nespresso, en quoi le recyclage de leurs capsules a-t-il changé ? La première réponse est quantitative. Car nombre d’autres pays, d’abord séduits par les Grands Crus Nespresso, ont peu à peu adhéré à la solution de recyclage qui les accompagnait. ••• Certes, la première de ces filières de recyclage étrangères n’est intervenue que dix ans après l’initiative helvétique, mais ce sont aujourd’hui 20 000 points de collecte dont disposent les Membres du Club Nespresso à l’échelon international. Et le nombre croît de mois en mois. D’ores et déjà, la capacité de récupération des capsules a atteint l’objectif de 75 % prévu pour 2013. La deuxième réponse est logistique. Nespresso s’adapte alors au système de recyclage de chaque pays. En fonction des conditions locales, les points de collecte englobent ainsi les Boutiques Nespresso, les revendeurs de machines, les déchetteries équipées de containers spécifiques et les points-relais, ces commerces qui réceptionnent les articles achetés sur Internet. Dans certaines villes, le livreur à domicile de Grands Crus repartira avec les capsules usagées. Mais ce qui s’exprime, autant par la multiplication des points de collecte que par la diversification de leurs variétés, c’est le souci de simplifier la vie du Membre du Club Nespresso, tout en lui proposant une contribution personnelle au mieux-être de tous.

Les défis à relever

Un second type de collecte, dont le vecteur est le circuit national de collecte des emballages, bénéficie du même type d’attention. Il est déjà présent en Allemagne, en Suède et en Finlande : on jette ses capsules usagées dans le bac des emballages à recycler, généralement au bas de son immeuble. Et ce système fait des émules. Dans le sud de la France, Nespresso a mis en place une initiative qui permet de déposer simplement ses capsules dans le « bac jaune » – dédié au tri sélectif – de l’immeuble… Car au centre de tri, un dispositif high-tech les récupère et les injecte dans le circuit de recyclage. Un pas de plus vers le confort du consommateur, garantie d’un taux de récupération élevé. Que le circuit soit privatif ou collectif, que tel ou tel mode de collecte soit déployé, un grand principe préside à l’architecture du système : chaque pays organise lui-même sa gestion. Quant à l’autre défi – séparer l’aluminium du marc – plus technique que logistique, il a été relevé en 1990 par un système de broyeur, régulièrement perfectionné depuis. Ici aussi, le choix de la technique de dissociation est toujours laissé à l’appréciation de chaque filiale. Au Sud, les capsules dilacérées sont mises à sécher au grand air : le kilowatt solaire n’alourdit pas la facture carbone ! Ailleurs, on emploie le chauffage, voire le lavage. Le marc sert d’engrais biologique – ou de source d’énergie verte. Et l’aluminium se prépare tout naturellement à sa prochaine réincarnation. En somme, un départ vers de nouvelles vies… qui n’attend que votre geste.

Chaque petit geste compte

Multiplication des points de collecte, étude des modes de séparation du marc et du métal, action pour intégrer les capsules usagées dans la collecte des emballages… Pour offrir les meilleures solutions possibles, Nespresso investit depuis plus de vingt ans de l’argent, du temps et de l’intelligence. Pourquoi ? Parce qu’il est convaincu – comme beaucoup d’autres – que le jeu du recyclage en vaut la chandelle, et qu’avec le concours des Membres du Club, les capsules pourront connaître une seconde vie. Chaque petit geste compte pour construire l’avenir.

Plus de 20 000 points de collecte existent à travers le monde. Retrouvez le plus proche de votre domicile grâce au système de géolocalisation sur www.nespresso.com/ecolaboration. Ou via l’application mobile Nespresso.

PIXIE ambassadrice du recyclage

À quoi bon recycler ses capsules ?

Pour le découvrir, les Membres du Club n’ont qu’à franchir le seuil de la Boutique Nespresso la plus proche de chez eux. L’élégant habillage de la machine PIXIE cache en effet une surprise : des millions de capsules usagées restituées par les Membres du Club ! Ses nouveaux panneaux latéraux de couleur – Carmin et Marron – sont composés à 98 % de capsules Nespresso recyclées en Suisse ! Difficile de mieux joindre le geste et la parole : la sympathique petite PIXIE, déjà économe en énergie, devient l’illustration concrète de l’efficacité de la collecte. Une ambassadrice du recyclage, capable de toucher les passionnés de tous les pays – sans avoir besoin d’interprète ! > www.nespresso.com/ecolaboration

Les Quatre temps du recyclage

Ce reportage photos a été réalisé dans l’usine Papirec (société Thévenaz-Leduc), à Moudon, en Suisse. Elle est chargée auprès de Nespresso du recyclage de ses capsules. Il s’articule en trois temps : stockage des capsules usagées, séparation du marc et de l’aluminium, et compactage des deux matériaux. Le processus comporte une quatrième étape, la fonte de l’aluminium, qui se déroule dans une autre usine.


 



Texte Francis Dolric Photographie Jean-Claude Amiel



Votre Magazine gratuit sur iPad

Nespresso

Votre Magazine gratuit sur iPad

Lire Lire

Archives

Tout le Style Voir Voir

Plus de contenus : Magazine Magazine Voir plus Voir plus

Previous Previous Next Next
© Nestlé Nespresso S.A. 2010 . Nespresso Policy . Terms & Conditions . A notre sujet . Credits . Nespresso Websites
Opsone Fcinq